B_Accueil



Ethylotest obligatoire

Ethylotest obligatoire : ce que dit la loi
La réglementation impose aux automobilistes de détenir un éthylotest (alcootest) dans leurs voitures. Mais le Code de la route ne prévoit aucune sanction en cas d'infraction.

L'alcool au volant constitue l'une des principales causes de décès sur les routes chaque année. Pour prévenir les risques d'accident, la réglementation routière rend obligatoire la présence d'un éthylotest dans les véhicules des automobilistes afin de mieux les responsabiliser.

Depuis le 1er mars 2013, les automobilistes doivent obligatoirement détenir un éthylotest en état de fonctionner dans leur véhicule. Cet appareil, qui sert à évaluer la quantité d'alcool dans l'air expiré, permet à un conducteur de savoir si son état l'empêche ou non de prendre le volant. Cette mesure vise donc à accroître la responsabilisation de l'automobiliste lorsque celui-ci a consommé de l'alcool.

Les alcootests sont disponibles en grande surface à des prix variant entre 1 et 3 euros. Ils sont à usage unique. Il est également possible d'acheter un ethylotest électronique réutilisable, mais son prix est beaucoup plus cher (en général, comptez au minimum 100 euros).

A noter que cette obligation vient s'ajouter au récent abaissement du taux d'alcool autorisé pour les jeunes conducteurs.

En cas de contrôle par les forces de l'ordre, l'absence d'éthylotest devait initialement être sanctionnée par une amende de 11 euros. Par un décret du 28 février 2013, le gouvernement a supprimé cette sanction, qui devait auparavant entrer en vigueur le 1er mars 2013.

Un automobiliste en infraction n'encourt donc aucune amende. Il s'expose simplement à un rappel à la loi.

       




Une étonnante chèvre-cyclope naît en Inde

Personnages légendaires, les cyclopes peuvent aussi exister dans la réalité. Ils sont atteints d’une maladie nommée cyclopie, qui peut aussi toucher les animaux. Mais les individus touchés sont bien moins impressionnants que le géant rencontré par Ulysse.

La chèvre n'a qu'un oeil, une oreille, et un déformation de la machoire. C’est le cas d’un chevreau né le 10 mai en Inde, touché par cette malformation génétique causée par la non-séparation des deux hémisphères du cerveau du fœtus. Le petit animal n’a qu’un œil, au milieu du front, mais également une seule oreille, une dentition incomplète et une mâchoire supérieure trop petite. Son nez est quasiment inexistant et son unique globe oculaire ne dispose pas de cils.

Les bébés humains atteints de cette malformation ne survivent en général que quelques heures, mais la petite chèvre se portait encore bien plus d'une semaine après sa naissance !
La dernière existence rapportée d'un humain atteint de cyclopie date de 2015

La majorité des espèces animales peuvent être touchées par la cyclopie, et pas seulement les mammifères. Un requin à un œil a par exemple été retrouvé dans le golfe du Mexique en 2011. Il était également albinos.

Le dernier bébé cyclope dont l’existence a été rapportée est né en Égypte en octobre 2015. Sa malformation avait été attribuée à certains médicaments pris par la mère pendant sa grossesse, ajoutés à des radiations auxquelles elle aurait pu être exposée.