10/09/2013 Meknes et retour à Essaouira. 14/09/2013 Le Sirocco

Mardi 10, vers 9h30, départ pour Meknès, il fait 25°.
Meknès

Fondée au XIe siècle par les Almoravides en tant qu'établissement militaire, Meknès devint capitale sous le règne de Moulay Ismaïl (1672-1727), fondateur de la dynastie alaouite. Il en fit une impressionnante cité de style hispano-mauresque ceinte de hautes murailles percées de portes monumentales qui montre aujourd'hui l'alliance harmonieuse des styles islamique et européen dans le Maghreb du XVIIe siècle.

Nous nous contenterons de visiter la médina et ses alentours. Nous prendrons notre repas de midi sur la place Lahdim, entre la médina et Bab Mansour.

 
Nous trouvons une place de parking et partons en expédition.  
Le porteur d'eau local.
 
Bab Mansour est la porte donnant accès au quartier de la cité impériale, c'est une des plus belles portes du monde et la plus importante d'Afrique du nord. 
Elle se trouve sur la place El-Hédime. Bab Mansour est célèbre dans le monde entier. Elle porte le nom de Masour el Aleuj, 'Mansour le renégat' un chrétien converti qui en fut l'architecte sous le règne de Moulay Ismaël. Elle fut achevée en 1732.

Le long du rempart, on peut voir les magnifiques calèches de Meknès.
De l'autre côté, se trouve la cité impériale.

Une seconde porte donne accès à la cité impériale.
 
Le Mausolée de Moulay Ismaïl : ce tombeau est, en fait, une mosquée qui abrite les dépouilles de Moulay Ismaïl et de sa famille. Chose rare, cette mosquée est ouverte en partie aux non musulmans. Seuls les musulmans ont accès à la chambre funéraire.
Après une visite très rapide du côté de la cité impériale, nous allons faire un tour dans la médina. Rien à voir avec Essaouira, ici tout est bien rangé et l'ambiance n'y est pas. Nous avançons dans la rue principale. Ce n'est vraiment pas intéressant, nous revenons sur nos pas et allons déjeuner sur la place Lahdim qui est bordée de restaurants. Pendant notre repas, nous assistons à une échauffourée entre un employé et un patron de restaurant. Ce dernier poursuit l'autre avec un grand couteau. Une fois l'employé disparu, tout rentre dans l'ordre. Ils on apparemment le sang chaud dans ce quartier !
 
 
Après notre excellent repas, nous rejoignons le parking et poursuivons notre route vers Rabat. Nous commençons par chercher un hôtel pour la nuit. Impossible de trouver quelque chose de convenable pour un prix raisonnable. De plus, la circulation y est infernale. Nous décidons de continuer notre route direction Casablanca. Nous atteignons cette ville et, là encore, circulation impossible. Comme il commence à se faire tard, nous essayons de trouver un hôtel, même problême qu'à Rabat. Nous décidons donc de rentrer à Essaouira. Nous trouvons une boutique ou acheter de quoi casser la croûte sur la route. Et nous repartons. Nous avons environ 350Km de route à faire : Casablanca, El jadida, Oualidia, Safi et enfin Essaouira. Au Maroc, la route de nuit n'est pas triste, nous avons eu droit aux divers animaux sur la route (chiens, ânes, etc..) les vélos, mobylettes à contresens, sans lumière. On a même eu un buldozer en face de nous !
Nous sommes enfin arrivés à Essaouira vers 4h du matin, après nous êtres relayés Christian et moi. Le temps de rentrer nos affaires, et au dodo.
Nous n'avons pas été longs à nous endormir.

 
Pour la suite de la semaine, jusqu'à samedi, nous nous reposons.
Nous occupons nos journées à faire les course, aller à la plage et à la médina, faire à manger, manger (ça serait bête de jeter ce qu'on a préparé) et buller.
Samedi 14, journée normale et sortie le soir, Brigitte et moi sommes invités au restaurant par Nadine et Christian.
Vers 20h, nous nous dirigeons vers la médina. Nous assistons à un magnifique coucher de soleil. Puis nous rejoignons le restaurant.
 
Depuis des années conseillés par tous les guides Le Sirocco est le restaurant incontournable d'Essaouira. Tous les samedis, un orchestre de jeunes musiciens locaux anime la soirée.
A l'heure ou nous arrivons, il n'y a que nous. Nous choisissons notre repas. Entre autres, nous prenons la spécialité maison : tajine aux sardines.
Excellent, il suffit de voir le plat nettoyé !

Vers 21h30, la salle s'est remplie et les musiciens se sont mis en place.
C'est dans une chaude ambiance que tout le monde se met à danser sur des musique entrainantes.
Lorsque nous quittons le restaurant, il est minuit et nous pouvons voir Essaouira by night.
Magnifique spectacle.


Encore une excellente soirée pleine de souvenirs. merci à Nadine et Christian.
Il est l'heure d'aller se coucher.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 3 Mo
20130910 Meknes.zip
Fichier : 5.5 Mo
20130914 Essaouira le Sirocco.zip