Mercredi 25/09 retour à Essaouira, le reste de la semaine: détente, courses, promenades, etc.

Levés vers 8 heures, après une semaine éprouvante, nous rentrons à la maison.
De nouveau, nous traversons la montagne, toujours les poids lourds aux chargements surprenants. On se croirait dans les Andes.
De nombreux cactus parsèment les bords de la route. Ils sont, pour la plupart, couverts de figues de barbarie.
Au passage du col de Tichka, le spectacle est magnifique, les vallées côté Marrakech sont couvertes de brouillard.
Malgré les quelques 20°, on nous annonce du verglas ! Et en quels termes !
Il est 13h30 lorsque nous arrivons à Marrakech, nous avons tous une petite faim et nous trouvons un petit restaurant à tajine. Une petite heure plus tard, nous reprenons la route. Nous croisons ou doublons toujours des transports surprenants, voire dangereux, mais c'est le Maroc!
 
De retour à la maison, séance photos en costume presque local.
26, 27 petits tours dans la médina et autour.
Nous sommes heureux de retrouver "notre médina".
 
La vieille dame (150 ans) est partout dans le monde.
 
Les canons et les boulets !
De jolies couleurs!
Jolies couleurs.
 
Après un mauvais coup ! Ils viennent de raquetter un marchand de babouches. A eux deux, ils arrivent à faire pleurer les commerçants.
Après, on s'étonne d'être reconnus partout dans la médina.
Les petits transports folkloriques, on transporte tout avec n'importe quoi.
 
Des pastèques à gogo.
le parking à calèches (en dehors de la médina).
 
Pour quelques dirhams, ces musiciens traditionnels interprètent des musiques berbères pour les touristes.
Un petit tour à la boucherie.
Que de monde !
On peut se perdre dans ces ruelles,
mais on arrive toujours à retrouver notre chemin.
Dans le souk Jdid, la Joutia, petit marché à la brocante, avec ses restaurants.

Promenade dans les ruelles peu fréquentées.
Le Mellah, l'ancien quartier juif.

Dès la création de la ville d'Essaouira, une communauté juive était présente. Au milieu du XIXe siècle, Mogador comptait 10 000 musulmans et 17 000 juifs reclus dans le Mellah, un quartier de la partie nord de la vieille ville. Les commerçants européens sont chassés de la ville par la peste de 1799 et les juifs les remplacent dans le négoce. Si les plus riches quittent le Mellah, celui-ci reste bien vivant. La synagogue est toujours indiquée, bien que la plupart des juifs ont rejoint l'état d'Israël en 1967. Les ruelles du Mellah longent les soubassement de la muraille face à l'océan. 
La municipalité a décidé d’entamer de gros travaux d’assainissement dans l’ensemble de la médina. C’est une étape essentielle puisque depuis une quinzaine d’années, l’ancien quartier juif, déserté par sa population, présente un état de délabrement inquiétant. En effet, les bâtisses menacent de s’effondrer, le tissu traditionnel disparait chaque jour davantage du fait des infiltrations d’eau de mer, d’un mauvais système d’assainissement et de la sur-densification des logements. Pire encore, de nombreuses maisons en ruine ont déjà été évacuées, isolant le quartier du Mellah du reste de la médina.
Dimanche 29, découverte du grand marché d'Essaouira situé entre Bab Doukkala et l'Avenue Istiqlal.
Nous avons découvert ce marché une semaine avant la fin des vacances. C'est un immense regroupement de camelots éparpillés dans les rues de tout un quartier. On y trouve de tout, du linge, des chaussures, des meubles et toutes sortes d'objets neufs ou d'occasion. Tout cela est étalé sur le sol. Nous y avons passé plus d'une heure sans en faire le tour complet.
Après avoir fait quelques emplettes, nous sommes rentrés déjeuner et, vers 16 heures, direction la plage.
Malgré la température agréable (25° - un peu moins pour l'eau) seuls les gazous se baignent pendant que les gazelles font les folles.
Ensuite, un peu de tourisme pour terminer l'après midi.
Le phare de Sidi Magdoul à la sortie d'Essaouira, sur la route d'Agadir.
Retour à Essaouira pour le coucher de soleil.
Depuis le port, la médina éclairée par le soleil tombant.
Ombres et lumières sur Essaouira.
Nous rentrons ensuite à la maison, demain, on commence à préparer les valises.
Pour l'heure, nous laissons les amoureux tranquilles.
Ce soir, changement d'heure, comme chez nous (enfin presque).
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 7.5Mo
20130925 Ouarzazate - Essaouira.zip
Fichier : 6 Mo
20130928 Essaouira.zip