Le départ


Mardi 3 juin 2014, 8h30, nous quittons la maison pour un périple d'un mois.

Première étape, Ste Marie de Vaux (près de Limoges) ou nous devons passer la nuit.
Le lendemain matin, nous reprenons la route, il est 9h30 et la pluie s'est invitée. Nous contournons Bordeaux et faisons un petit détour pour voir la dune du Pyla.
Nous n'y restons pas longtemps : nous sommes en France et en France, on considère que les touristes ça doit payer. pour monter sur la dune, il faut payer 8€ pour le camping-car pour 4 heures de stationnement. Il y a bien la 1ère demi-heure gratuite, mais on a juste le temps de monter au pied de la dune et de revenir. Il pourraient faire des tarifs intermédiaires ! Nous allons donc faire quelques photos puis nous reprenons notre route.

Nous passons faire le plein à Parentis en Born, puis rejoignons la grande route, direction Bayonne. Nous traversons les forêts de pins.
Nous trouvons le parking que nous avions programmé (sur l'autoroute à Anglet). Impossible de trouver le stationnement des camping-cars, aussi nous nous installons sur le parking poids lourds. Brigitte n'a pas trop dormi à cause du bruit des arrivés et départs incessants des camions. Moi, cela ne m'a pas gêné.
Nous sommes maintenant le jeudi 5 juin, après avoir déjeuner, nous repartons en direction de l'Espagne. Il est 8h30 et il y a un beau soleil. Nous passons la frontière vers 8h50.
La première partie du parcours en espagne est plutôt difficile, c'est de la route de montagne, sinueuse et pentue. Passé la partie montagneuse, autoroute, autoroute, autoroute. Nous passons par Burgos.

 

 

 

Autoroute, d'abord en montagne puis en plaine.
Monotone mais gratuit !

Nous mettrons 8 heures pour rejoindre Palencia notre première étape espagnole. Arrivés sur place, nous suivons les indications récupérées sur internet pour trouver un stationnement. Sur ces indications, le GPS nous emmène directement au bon parking.

Nous nous installons sur un super parking en ville, près d'un grand parc.
Tout est prévu pour les CC (camping-cars), vidange, eau et emplacement spacieux. Le tout propre et gratuit.

Si vous voulez les coordonnées, n'hésitez pas à me les demander.

La ville de Palencia
La ville de Palencia a été d'une grande importance depuis l'époque romaine, mais c'est au Moyen Âge qu'elle a connu ses heures de gloire, quand elle est devenue le siège du roi Alphonse VIII et, aussi, en 1208, quand elle a accueilli la première université espagnole.
De nos jours, Palencia est surplombée par une énorme statue du Christ, connue sous le nom d'El Cristo del Otero, haute d'environ 20 m de haut. C'est la troisième plus grande sculpture du genre au monde. La ville est située sur la rivière Carrión et ce fleuve divise la ville en deux, la partie la plus ancienne étant sur la rive gauche. Le plus vieux pont enjambant la rivière, le Puentecillas, date de l'époque médiévale. Il a été construit pour remplacer celui d'origine romaine. Il y a quelques espaces verts agréables sur les berges de la rivière, notamment celui de Sotillo de los Canónigos.
À Palencia, la grande cathédrale gothique San Antolin (le saint patron de Palencia) contient de très belles chapelles et oeuvres d'art (notamment un El Greco), de peintures de Juan de Flandes et des tapisseries, pour la plupart exposées au Musée de la Cathédrale, dans le cloître. D'autres exemples d'art religieux se trouvent au musée diocésain logé dans le palais épiscopal, à côté de la cathédrale.
Promenez-vous le long de la Calle Mayor piétonne, qui fait près d'un kilomètre de long et admirez l'élégante architecture des bâtiments situés tout le long de sa longueur. Au bout de cette rue se trouve la belle Plaza Mayor avec ses arcades et aussi l'église San Francisco du 13e siècle.
L'église San Miguel
L’église de San Miguel est l'une des églises les plus importantes de la ville de Palencia, d’un côté pour son histoire et de l'autre pour son emplacement dans le vieux quartier de la ville. Quant à son histoire, il y a une légende selon laquelle le Cid Campéador s'est marié avec madame Jimena, alors que d’autres histoires disent le contraire, il n’y a donc rien de vrai. Cette église date du XIe siècle, c'était la première église de style romantique. Elle a été ensuite complétée au XIIIe siècle et a été déclaré monument national en 1931. Elle se caractérise par sa tour qui est un exemple du passage du style romantique au gothique. Au cours des derniers siècles, elle a dû être restaurée à plusieurs reprises après le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 qui a affecté l’église.
Palais de la Députation Provinciale
Iglesia de Nuestra Señora de la Calle (église de Notre-Dame de la rue)

C'est peut-être la deuxième plus importante église de la ville de Palencia, après la cathédrale puisqu'y repose la sainte patronne de la ville, la "Virgen de la calle", dont la fête est célébrée le 2 Février. De plus, elle mérite la peine d'être visitée car elle est située en plein centre de la ville, juste à quelques pas de la rue principale

Cathédrale San Antolin

La Cathédrale San Antolín est sur l'emplacement d'une ancienne chapelle Wisigoth du VIIème siècle. La légende indique que l'édifice a été redécouvert par le roi de Navarre Sanche le Grand en 1034, il y a fait construire une chapelle Romane qui est la crypte de l'édifice actuel.
Elle a été construite de 1321 à 1516 principalement en style Gothique, elle comporte aussi de nombreux éléments de style Renaissance. La cathédrale a été remaniée à plusieurs reprises dans les siècles postérieurs.
Elle a un plan en forme de croix latine et, caractère original, elle possède cinq portes, la plus belle est la Puerta del Obispo (Porte de l'Evêque). Côté Sud, au centre, la Tour-clocher et à gauche la Porte de l'Evêque.
Elle mesure environ 130 mètres en longueur et c'est une des plus grandes cathédrales d'Espagne.
Le chevet est spectaculaire, il est de style Gothique. A l'intérieur se trouvent de nombreuses oeuvres d'art comme le retable principal de Felipe de Bigarny et le tryptique central qui sont du début du XVIème siècle, la grille du choeur de la fin du XVIème siècle, la chapelle del Sagrario avec le sarcophage de Dona Urraca de Navarre décédée en 1189.
Le "Puente Mayor"
Il a été construit au XVIe siècle, puis reconstruit et agrandi au XIXe siècle. C'est un pont de pierre à dix arches, érigé sur le fleuve Carrión. Il possède deux voies, que peuvent emprunter les piétons comme les véhicules (il a été prévu pour favoriser la circulation). Il se trouve tout près de la vieille ville de Palencia.
Après une bonne nuit de sommeil, nous reprenons la route. Il est 9h30 lorsque nous quittons Palencia et il fait un beau soleil.
Notre prochaine étape : La Guarda au portugal.
La route est plutôt monotone, que de l'autoroute. De plus, nous traversons une zone particulièrement aride.
12h30, pause casse croûte sur un des rares parkings de l'autoroute. Ici, pas d'arbre pour .....
Région de Valladolid, quelques rares villages au loin, et des lotissements à l'espagnol.
Encore 159 km !
Fausses vaches au bord de l'autoroute et vraies vaches dans les champs !
Ici, pas de gendarmes en hélicoptère, mais des cigognes. C'est une autre culture et c'est plus agréable !
15h00, on approche du Portugal, le paysage change.
Il est 15h30 lorsque nous arrivons à Guarda. Nous faisons le plein, puis, nous cherchons un camping pour la nuit. Nous suivons les indications du GPS et faisons des tours et détours dans la ville. Par endroit, nous nous croyons à San-Francisco tellement ça monte. Nous trouvons enfin notre camping, Il est complet (tout a été réservé par une association). Il n'y a pas d'autre camping dans la région ! Nous partons à la recherche d'un coin tranquille. Nous trouvons un terrain plat aux abords de la ville et nous nous y installons. Nous essuyons un bel orage, puis le temps revient au presque beau. Nous passons une bonne nuit à cet endroit, sans être dérangés.

Demain nous reprenons la route, direction Lisbonne, les vacances commencent !
Au fait, nous avons retardées nos montres d'une heure.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
 
Fichier : 12.7 Mo
20140604 le depart.zip