Lisbonne

Lundi 9 juin, après une bonne nuit de repos, nous prenons le bus vers 9h15, pour trois quarts d'heure de trajet. Nous allons visiter les quartiers Baixa, Chiado et Alfama.

Praça do Comércio
La Praça do Comércio (Place du Commerce) est une célèbre place du quartier de Baixa à Lisbonne.
Cette place accueille le palais Royal pendant quatre siècles d'où le nom sous lequel on la désigne encore Terreiro do Paço (terrasse du palais). C'est en 1511 que Manuel Ier abandonne le Castelo de Sao Jorge pour s'installer sur la rive du Tage.
Comme le reste de la « ville basse » (Baixa), l'ancienne place du palais n'échappe pas à la reconstruction après le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 qui détruit le palais. De nouveaux bâtiments ornés d'arcades sont construits par Eugénio dos Santos et Carlos Mardel, délimitant une large place de 180 mètres sur 200. À la proclamation de la république en 1910, ces bâtiments furent peints en rose.
En 1908, la Praça do Comércio fut le théâtre de l'assassinat du roi Carlos et de son fils Luís Filipe. En 1974, la place vit le premier soulèvement qui renversa le régime de Marcelo Caetano.
Aujourd'hui, entourée d'édifices jaune safran (ministères, bars, restaurants et office du tourisme), la place du Commerce s'ouvre sur la Baixa par un arc de triomphe et sur le Tage par un embarcadère où autrefois épices et or des colonies étaient débarqués. Au centre trône la statue équestre de Joseph Ier de Portugal, bronze réalisé par Joaquim Machado de Castro en 1755.
Au centre de la place, trône la statue de Joseph 1er.
Joseph Ier de Portugal, le Réformateur (6 juin 1714-24 février 1777), fut roi du Portugal de 1750 à 1777. Il était fils du roi Jean V de Portugal et Marie-Anne d'Autriche.
Il modernisa son pays économiquement et artistiquement avec l'aide de son Premier ministre Sébastien José de Carvalho et Melo, marquis de Pombal qu'il nomma à ce poste en 1756.
Détails du socle de la statue.
La Rue Augusta (rua Agusta) est la rue principale de La Baixa. Elle relie la place du Commerce avec celle de Rossio. A côté de la place du Commerce se dresse l'Arc de triomphe. Il a été construit pour célébrer la reconstruction de la ville après le grand tremblement de terre (1755) et conçu par l’architecte Santos de Carvalho. Il fut achevé en 1873 et ses statues représentent, entre autres, Vasco de Gama et le Marquis de Pombal.
Tout en haut de l'arc, le point de vue sur la ville est magnifique. On y admire la château Saint Georges, la cathédrale Sé, le Tage, la place du commerce et les nombreuses ruelles de la Baixa, mais aussi les 7 collines de la ville.
De style néo-classique, il est à la fois la porte de la mer et la porte de la ville (selon l'endroit où vous regardez). Avant le grand séisme du XVIIIème, cette place du port était l'entrée principale de Lisbonne.
En bas de la place du commerce, vue sur le Tage et le port
Visite des quartiers
Le quartier de Baixa (ville basse) est un quartier situé au bord du Tage, entre deux collines, celles de l’Alfama et du Barrio Alto. Ce quartier fut entièrement reconstruit après le séisme de 1755 par le Marquis de Pombal sur un modèle d’urbanisme unique et précurseur en Europe, selon un plan de rues quadrillées et bordées de bâtiments néo-classiques semblables (voirl le plan en tête de page). Ce quartier est inscrit sur la liste indicative des biens devant figurer au patrimoine mondial par l’Unesco.
C’est le quartier le plus animé et le plus commerçant de Lisbonne, dont toutes les rues parallèles descendent du Rossio, endroit de rencontre très apprécié avec cafés, théâtres et restaurants, vers la Praça do Comercio (place du commerce), la place la plus connue de Lisbonne, qui s’arrête sur l’estuaire du Tage, si large à cet endroit qu’on croirait voir la mer.
De vieux tramways circulent encore dans la vieille ville.
Une des nombreuses boutiques (style salon de thé) ou nous avons dégusté d'excellentes pâtisseries

Igregia paroquiale Sao Paulo
(Eglise paroissiale Saint Paul)
Au Portugal, les église sont magnifiquement décorées.
le Mercado da Ribeira
Les marchés sont des lieux incontournables pour s’imprégner de l’ambiance d’une ville. Au bord du Tage, le Mercado da Ribera, en face de la gare de Cais do Sodre, est le plus grand marché couvert de Lisbonne. Vous y trouverez de la viande, du poisson, des fruits et légumes, du vin, des produits plus rares et même des livres… et des salles de danse. Ce marché, entouré de petits cafés et de restaurants insolites, est un bon départ avant une journée de visites.
Le marché est partagé en trois halls parallèles.
Le hall central est destiné à la vente de nourritures de toutes sortes.
Dans les halls latéraux ont trouve des multitudes de tables et, tout autour, des commerces divers (cafés, vin, articles de luxe ...).
Dans ces vieux quartiers, les ruelles sont toutes en pente. Elles sont aussi décorées, comme si c'était la fête tous les jours.
Nous avons essayé l'Elevador da Bica (funiculaire), il y en a plusieurs par ici tellement les rues sont pentues et difficiles à gravir.
 
Autre moyen de transport très utilisé, le tramway.
Le quartier du Chiado c'est sans doute le quartier le plus "classe" de Lisbonne avec son centre commercial, sa belle place, le tram 28, l'ascenseur de Santa Justa et puis les ruines du couvent des Carmélites converti en musée archéologique. Il est situé juste à gauche du quartier de Baixa.

Place Luís de Camões

Cette petite place assure la jonction entre le quartier du Chiado et celui du Bairro Alto. Au centre de cette place se trouve une statue monumentale, datant du XVI ème siècle, du poète épique Luis Camoes, debout sur un piédestal avec d'autres statues des auteurs classiques portugais. Derrière cette statue, un kiosque historique servant des rafraîchissements, une tradition portugaise. Elle fut l'un des théâtres de la révolution des Œillets du 25 avril 1974. Elle fait face à Largo do Chiado, où se trouvent deux églises baroques: Loreto et Encarnação.

Igreja Da Nossa Senhora Da Encarnação
(Eglise Notre-Dame de l'Incarnation)

L'église d'origine date de 1519, mais elle fut reconstruite après le tremblement de terre de 1755. Cette église d'une seule nef est surnommées "Eglise des Italiens" en raison de sa décoration : les fresques de Antonio Machado Sapeiro. Datant de 1702, elles n'ont retrouvé leur splendeur que dernièrement. Le peintre portugais a introduit dans son pays la peinture en perspective.
Après la visite de cette magnifique église, nous reprenons notre chemin au hasard des ruelles.
Nous apercevons au bout de la rue, le Tage. On se croirait à San Francisco.
Brigitte s'est fait un nouvel ami, mais il est un peu froid.
Miradouro Sao Pedro de Alcantara
C'est un agréable jardin qui forme un balcon au-dessus de la ville basse. On y a une vue très étendue sur la Baixa, le Tage et la colline du château São Jorge en face. De là, on peut redescendre à la praça dos Restauradores par la calçada da Glória et prendre le funiculaire.
Le château São Jorge surplombe la ville sur sa colline. Nous nous y rendrons, à pieds et en tramways, plus tard.
Pour l'heure, nous nous mettons à la recherche d'un restaurant !
Pour passer avec une voiture, il faut rouler sur le trottoir.
Des petits restaurants sont installés directement sur la chaussée.
Nous trouvons enfin notre bonheur.
Une cuisine bien sympatique, la couleur rose est due au parasol.
Après cet excellent petit repas, nous reprenons notre visite.

L'Elevador de Santa Justa

L'Elevador de Santa Justa (en français : ascenseur de Santa Justa), également connu sous le nom de Elevador do Carmo, est un ascenseur bâti dans le centre historique de la ville de Lisbonne dont il constitue l'une des principales attractions touristiques. D'une hauteur de 45 mètres, il est construit en fer forgé et décoré dans un style néogothique avec des motifs différents à chaque palier. Le palier supérieur possède un belvédère, accessibles par un escalier en colimaçon, offrant une vue magnifique sur le château Saint-Georges, le Rossio, la Baixa (la ville basse) et le Tage.
L'ascenseur de Santa Justa a été conçu par Raoul Mesnier du Ponsard, un ingénieur portugais né à São Nicolau (Porto) de parents français, et élève de Gustave Eiffel. La construction a débuté en 1900 pour s'achever en 1902. Durant les premières années de son fonctionnement, l'ascenseur était actionné par une machine à vapeur. Il a été électrifié en 1907.

 

Nous arrivons dans le quartier du Rossio.
Le Rossio
 
La Praça Dom Pedro IV (place du Rossio), probablement l'une des plus grandes places de Lisbonne, fut reconstruite par le Marquis de Pombal, après avoir été détruite par le tremblement de terre de 1755. Elle adopte alors un style classique, dont l'uniformité lui donne un air théâtral. C’est de là que partent les manifestations politiques qui animent parfois Lisbonne. Sur la Praça Dom Pedro IV, on découvre la statue du premier roi du Brésil, avec quatre visages de femmes, représentant la justice, la sagesse, la force et la modération. Entourée d’immeubles des XVIIIe et XIXe siècles, elle regorge de cafés et commerces pittoresques. A voir aussi, les fontaines dans lesquelles étaient baptisés les étudiants qui entraient à l'université.
La Praça da Figueira
La praça da Figueira (la place du figuier) est un grand carré situé dans le centre de Lisbonne juste à côté de la place du Rossio, elle fait partie de la Baixa Pombalina. Au 16ème siècle la place n'existait pas, la totalité de sa surperficie était occupée par l'Hospital Real de Todos os Santos (l'Hôpital royal de tous les Saints), le plus grand hôpital de la ville .
En 1755, après le grand tremblement de terre, l'hôpital fut considérablement endommagé et donc démoli (vers 1775).
Le projet du marquis de Pombal pour la Baixa la mua en marché principal de la ville. Vers 1885, un grand marché couvert de 8000 m² fut construit, mais il fut démoli en 1949. Depuis lors, la place est devenu un espace ouvert.
En 1971, une statue équestre représentant Dom João I (1357-1433), roi du Portugal (1385-1433), créée par le sculpteur Leopoldo de Almeida, a été inauguré dans le carré. Le monument porte aussi des médaillons avec les effigies de Nuno Álvares Pereira et João das Regras , deux personnages clés de la révolution de 1385 qui a amené Dom João au pouvoir.
En 1999/2000, lors de la dernière rénovation de la place, la statue a été déplacée du milieu à un coin de la place, afin de la rendre visible à partir de la Praça do Comércio .
Nous passons devant cette curieuse façade Art Nouveau. Un ancien cinéma (Animatografo do Rossio) devenu un Sex Shop. Dommage qu'il semble à l'abandon.
Dans ce quartier, les rues semblent plus grandes.
Pour monter au Castelo São Jorge nous prenons le tramway. Ça monte dur, on est secoués, le bruit est infernal, mais c'est tellement bon !
Le Bairro do Castelo
Le Bairro do Castelo est un quartier qui s'étend sur la plus haute des collines de Lisbonne. Il accueille à son sommet le château Saint-Georges (Castelo São Jorge), la forteresse historique de la ville. Cette sentinelle qui surplombe le quartier de l'Alfama offre l'un des plus beaux panoramas de Lisbonne. D'un coté, on a une vue unique sur le Tage et sur le monastère Saint-Vincent (Mosteiro de São Vincente), de l'autre on aperçoit le quartier central Baixa, jusqu'au Rossio et sur la colline qui lui fait face, le Bairro Alto.Ce panorama unique permet aussi de comprendre la géographie de la ville, ce qui est fort utile pour les balades futures.
A l'arrivée, nous cherchons l'entrée du Château, pas évident ! Nous devons faire plusieurs fois le tour de la colline avant de trouver notre bonheur. Nous en profitons pour voir la ville à perte de vue.
Après une bonne demi-heure de marche, sous un soleil de plomb, nous arrivons enfin à l'entrée du château. Nous nous dirigeons vers le belvédère d'où nous pouvons découvrir une bonne partie de la ville.
L'enceinte du château Saint-Georges
Un ticket d'entrée est nécessaire pour pénétrer dans l'enceinte et observer les différents points de vue. Il permet de se balader dans le parc et sur quelques unes des tours. Le bonus de l'été, ce sont les nombreuses animations présentes dans le parc : concert oriental, stands d'artisanat, expositions. Finalement un endroit agréable pour manger une glace, boire un verre, regarder un spectacle, prendre des photos et souffler un peu avant de s'engager dans les ruelles de l'Alfama !
Le Couvent des Carmes (Convento do Carmo) est situé sur le Largo do Carmo. Il domine le Rossio. L'ancienne (principale) église gothique de la capitale s'écroula lors du violent tremblement de terre de 1755, et ne fut jamais reconstruite. Ces ruines visibles de loin restent comme un des principaux témoins de cette catastrophe. De nos jours, elles abritent le musée archéologique du Carmo.
A côté du couvent, l'élevador de Santa Justa.
Au loin, au bord du Tage, la place du Commerce.
Promenade dans le château.
Deux canons !
Les remparts encerclent la château.
Derrière le Monastère de Saint-Vincent de Fora, on aperçoit le dôme du Panthéon national du Portugal (Panteão Nacional). C'est l'ancienne église de Santa Engrácia, dédiée à sainte Engrâce. L'église existe depuis 1568, mais l'édifice religieux prit une fonction de panthéon en 1916.
Pour terminer la visite du château, nous repassons par le parc qui entoure la forteresse. Nous y découvrons les nombreuses boutiques et cafés..
Sur la terrasse d'un café, nous sommes acueillis par un paon dressé à faire la parade. C'est une vrai vedette. Nous passons un bon moment à l'admirer faire son numéro en tournant autour des gens et en faisant vibrer sa queue grande ouverte.
Nous ressortons du parc après une bonne heure de visite, et nous nous retrouvons dans les ruelles du quartier de Bairro do Castelo. Nous prenons la direction du Tage, maintenant, ça descend. Nous croisons de curieux véhicules de transports.
Cathédrale Santa Maria Maior (Sé)
La cathédrale Santa Maria Maior de Lisbonne, initialement Igreja de Santa Maria Maior et aujourd'hui Sé Patriarcal de Lisboa est la plus ancienne église de la ville et le siège du patriarcat de Lisbonne. Elle fut construite sur ordre du roi Alphonse Ier de Portugal, quelque temps après que celui-ci ait repris Lisbonne aux Maures.
La Sé, au temps d'Alphonse Ier, avait le statut d'Igreja Matriz (église qui a la juridiction sur les autres églises et les chapelles de la circonscription). Elle fut élevée au rang de cathédrale par Jean Ier en 1393.

La petite visite de la cathédrale terminée, nous redescendons vers le Tage.
Nous arrivons sur la place du commerce par la rua Agusta et passons sous l'arc de triomphe. Sur la place, nous recherchons l'arrêt de bus pour rentrer au camp.
Après trois quarts d'heure de route, nous arrivons à destination. Il est presque 19 heures. Une bonne douche, un bon petit repas et au dodo.

Demain, nous allons visiter l'Océanarium de Lisbonne.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 11.5 Mo
20140609 Lisbonne 3 Commerce.zip
 
Fichier : 11.3 Mo
20140609 Lisbonne 4 Baixa.zip
Fichier : 11.6 Mo
20140609 Lisbonne 5 St Geoges.zip