Visite de l'aquarium de Lisbonne.


Aujourd'hui 10 juin, c'est notre dernière journée à Lisbonne. Le temps est au beau, il semble qu'il va faire très chaud.
Nous prenons le bus à la sortie du camp, c'est une ligne que nous n'avons jamais prise et qui doit nous emmener à l'autre bout de la ville. Il faudra compter près 50mn de voyage..

Nous passons au pied du célèbre stade de Benfica.

Nous arrivons vers 11h30 à la gare de Lisbonne-Oriente.
gare de Lisbonne-Oriente
La gare de Oriente, ou encore Gare Intermodale de Lisbonne (GIL : gare intermodal de Lisboa) est une des gares ferroviaires et routières les plus importantes de Lisbonne. Le projet a été confié à l’architecte espagnol Santiago Calatrava, et il fut achevé en 1998 pour l’Expo '98. Elle dessert maintenant le Parque das Nações (parc des nations). Le complexe inclut une station de métro sur les deux premiers niveaux, un espace commercial et une gare routière sur les deux niveaux suivants. Les deux derniers niveaux sont occupés par la gare ferroviaire, utilisée par le CP (les chemins de fer portugais) comme gare de correspondance de banlieue, ainsi que pour les dessertes moyennes et grandes lignes. Étant visible de tous côtés, l’image de marque de l'Estação do Oriente est sans aucun doute la couverture de verre (ressemblant à une palmeraie cristalline) de la partie supérieure de la gare. Elle aurait dû être agrandie d'ici 2015 afin de pouvoir accueillir les nouveaux trains à grande vitesse venant de Madrid via une nouvelle LGV (via un nouveau pont construit sur le Tage) et même de Porto ultérieurement, mais le projet de LGV a été suspendu côté portugais.
Nous nous dirigeons vers l'aquarium qui est à environ 1,5 Km d'ici.
Nous passons devant un grand hall ouvert, ou l'on prépare un événement genre Téléton. Un énorme dinosaure animé attire beaucoup de monde. Le sol du hall est recouvert de bouchons de couleurs. Ils doivent représenter l'emblème de l'opération.
Quand nous y arrivons, il est presque midi. Nous décidons de reporter la visite de l'aquarium à plus tard, nous commençons à avoir faim. Nous cherchons donc un endroit pour nous restaurer. Nous ne trouvons aucun commerçant dans ce quartier ! Nous finissons, après quelque dizaines de minutes de marche, par trouver une pizzeria. Mais celle-ci n'est pas encore ouverte. Après avoir discuté avec le patron, nous obtenons qu'il nous prépare une pizza à emporter. En attendant, nous prenons un verre dans la salle. Il nous apporte enfin la pizza, elle est coupée en quatre pour plus de facilité. Nous repartons vers l'aquarium avec notre repas.
L'Oceanarium de Lisbonne

L'Océanorium de Lisbonne se trouve dans le quartier Parque das Nações. Ayant ouvert ses portes à l'occasion de l'exposition universelle de 1998 et couvrant une superficie de 1658585 mètres carrés, cet aquarium a été créé pour montrer que les mers et les océans de notre planète ne font qu'un. L'océanorium abrite 10000 plantes et 250 espèces animales. Avec sa structure en forme de porte-avions, l'Océanorium de Lisbonne est le plus grand aquarium public d'Europe et le 3ème plus grand aquarium au monde. L'Océanorium de Lisbonne se compose de 30 aquariums qui contiennent plus de 7000 m3 d'eau salée. Divisé en 5 habitats - le plus important, un grand bassin qui représente la haute mer est entouré de 4 habitats qui reproduisent la mer de l'Atlantique Nord, la côte de l'Antarctique, la forêt de kelp du Pacifique tempéré et les récifs de coraux de l'Océan Indien. La billetterie et la boutique souvenir de l'Oceanário se trouvent sur la terre alors que l'aquarium a été construit sur l'eau.
Judicieusement aménagées, les transitions entre les 4 océans représentés (Atlantique nord, Antarctique, Pacifique et Indien) sont signalées par des pancartes à chaque entrée. On circule ainsi dans une succession de couleurs, de végétation, d'oiseaux, et de températures différentes.
Au fil de la visite, on peut découvrir des bacs de plus petits volumes, aménagés dans l'espace disponible, et accueillant des hôtes un peu plus spécifiques (anémones, coraux, poulpes, poissons de fond, méduses, poissons luminescent...). La variété est grande, et les poissons plus particuliers sont superbement mis en valeur.

 

Aquarium central
(Océan mondial)

L’aquarium central est l'attraction majeure. Il rassemble des spécimens de haute mer dans 5 000 mètres cubes d'eau, l'équivalent de quatre piscines olympiques. Il est au centre de l'aquarium et les visiteurs tournent autour durant toute la visite sur les deux étages, permettant ainsi de le voir sous tous les angles. Sont représentées de nombreuses espèces, notamment le requin tigre, le requin marteau, la raie, le thon, le mérou, et un rare poisson lune, poisson de très grande taille mais qui reste fragile et en sursis à cause de sa nage très lente et à la surface, proie facile des pêcheurs et des heurts avec les bateaux.
 
L'océan mondial représente tous les océans : des bords de mer à l'eau libre et depuis la surface jusqu'au fond. Il s'agit d'une vaste zone couvrant 71% de la surface de la Terre et 99% de l'espace disponible pour la vie sur la planète. Même si l'océan mondial est sans frontières et s'étend librement, différents paramètres (tels que pénétration de la lumière, profondeur , température, structure géologique et autres) entrainent des divisions frappantes. Tous ces facteurs se conjuguent et permettent la création d'un large éventail de diversité des habitats et des écosystèmes.

 

Aile Antarctique
Une partie de la banquise a été recréée à l'intérieur de l’Océanário avec ses habitants, les manchots et les gorfous.

Célèbre pour son mauvais temps, cette zone est bordée au sud par l'Antarctique, front polaire notoire, et par la partie subtropicale au nord. Les îles Falkland et la Géorgie sont représentatives des caractéristiques de cette région. C'est précisément cet environnement, composé de formations rocheuses calcaires, souvent recouvertes par la neige, et balayées par les vent et les orages, que l'équipe de l'Oceanário à choisi d'illustrer. Ces îles sont un refuge au milieu de l'immensité de l'océan Antarctique. En raison de la richesse des eaux environnantes, ces îles sont une oasis pour une multitude d'organismes, qui ne pourrait pas, sinon, survivre dans cet environnement. Pendant l'été, les plages sub-antarctiques sont couvertes de manchots et de phoques qui lézardent au soleil et en profitent pour se reproduire. Les fond marins de cette région sont également très riche en espèces de poissons, dont beaucoup sont exploité commercialement.

 

Aile Océan Indien

C'est la partie tropicale de l’océanário, avec ses oiseaux exotiques en semi-liberté, les poissons exotiques de toutes les couleurs, des récifs de coraux, des poissons bioluminescents. Il s'agit de la reconstitution de l'écosystème de l'ile des Seychelles, où l'on trouve un niveau de biodiversité des plus élevés sur Terre. Le poisson Napoléon y est présent, avec ses tons de bleu magnifiques et sa taille impressionnante. À cela est associée la reconstitution d'une forêt tropicale, avec sa flore caractéristique.

 

Aile Atlantique Nord

L'habitat de l'Atlantique Nord représente une zone s'étendant de l'Islande aux Açores le long de l'Atlantique. C'est une zone basaltique avec des rochers gris foncé illustrant clairement la nature volcanique de ces îles. La surface de la roche est usée, fortement érodée par le vent et la mer pendant de nombreuses années.
Elle abrite les poissons des Açores, les poissons-chats, les calamars, et les méduses.

 

Aile Pacifique tempéré

Elle regroupe les méduses tropicales, les poulpes géants du Pacifique, et divers animaux des profondeurs. Dans cette aile figurent également une des attractions les plus étonnantes de l'Oceanário, la loutre mais aussi des requins chats.

 

Amphibiens

L'Oceanário a un nouvel espace dédié aux amphibiens, où une vingtaine d'espèces d'eau douce, avec des formes particulières, de la couleur et des adaptations extraordinaires peuvent être trouvées. L'objectif principal de ce nouveau projet est de sensibiliser les visiteurs à la crise d'extinction actuelle par laquelle passe le monde des amphibiens, et d'alerter sur le besoin urgent de changer notre comportement pour conserver ces animaux, qui sont vitaux pour l'équilibre des écosystèmes. Avec 80 mètres carrés, cet espace dispose de plusieurs espèces d'amphibiens - grenouilles, crapauds, salamandres, tritons et cécilies ; de trois continents et de plusieurs pays comme le Portugal, la Chine, la Colombie, les Etats-Unis, le Suriname, le Mexique, le Costa Rica et le Vietnam.
Intégré dans une zone d'une beauté singulière, ce projet vise à créer un lien émotionnel avec les visiteurs et un sentiment d'admiration pour ce groupe d'animaux, à travers une collection de terrariums représentant les milieux naturels à travers le monde. Chaque terrarium représente des environnements et des écosystèmes de partout dans le monde. La qualité de l'exposition est en ligne avec l'exposition de l'Oceanário, où l'utilisation de la simplicité volontaire d'images lumineuses, comme toile de fond, afin de développer visuellement les éléments vivants de l'exposition. Tous les environnements exposés sont organisés en progression pour montrer cette période critique pour la conservation des amphibiens. Le format des terrariums et de son emplacement, à rappeler à une branche avec plusieurs feuilles, chaque feuille correspond à un environnement: «les eaux en mouvement» et «les eaux mortex», «l'habitat ibérique», «le couvert forestier» et «le sol de la forêt".

Ce fut un spectacle magnifique. Nous avons passé deux bonnes heures de dépaysement total.

Si vous passez par Lisbonne, ne manquez pas cette visite !

En 1998 a eu lieu le 500ème anniversaire de la découverte des Indes par Vasco de Gama via l’expo universelle «les océans : un héritage pour le futur», c’est à ce moment là qu’a été inauguré le pont Vasco de Gama. Le Parc des Nations a ainsi été crée lors de l'Exposition universelle. Ce vaste espace, où les complexes de loisirs se multiplient, contient le fameux Pavillon Atlantique (salle de concert) et le non moins célèbre et gigantesque aquarium de l'Oceanário qui regroupe des milliers d’espèces. C’est l’un des plus grands au monde. L'Expo 98 a permis de redynamiser cette friche industrielle. C’est ainsi un nouveau centre de la capitale destiné aux loisirs et à la culture.
Un téléphérique, un centre commercial, des aires de promenade, de jeux et des jardins, une salle de concert, un cinéma de plein air, ainsi que la FIL (Foire International de Lisbonne - parc des expositions) font de ce parc un bel endroit de promenade ludique.

 

Le jardin aquatique


On suit en direct un cours d'eau de sa source à son estuaire, en parcourant un bassin hydrographique qui comprend un lac artificiel ainsi que différentes activités sportives, des machines et des dispositifs concernant le milieu aquatique. Chacun peut s'amuser à faire fonctionner ces différents appareils.
Un voyage dans le Téléférique de Lisbonne


Le voyage, d'une durée de 8 à 12 minutes, parcourt un beau et paisible trajet de 1.230 m, sur une rive du Tage, offrant , à trente mètres d’altitude, un superbe panorama du Parque das Nações. Nous pouvons voir de près l'Océanarium, la Doca dos Olivais, le Pavillon du Portugal et sa pala « visière », le Pavillon Atlantique, le Pavillon de la FIL (Foire International de Lisbonne) et, au loin, tout le Parque das Nações, notamment la Gare de Oriente, les tours S. Gabriel et S . Rafael, la tour Vasco da Gama et, aussi, le pont Vasco da Gama.
Au départ, nous passons devant l'Aquarium.
Au loin, le pont Vasco de Gama
Le pont Vasco da Gama est un viaduc continu qui franchit l'estuaire du Tage en sa partie large, au nord de Lisbonne sur une distance de 12,3 km. Sa longueur hors-tout de plus de 17 km en fait le plus grand d'Europe et le 27ème plus grand au monde. La construction a commencé en 1995 et le pont a été ouvert au public le 29 mars 1998, juste avant l'exposition universelle Expo '98 qui célébrait le 500e anniversaire de la découverte de la route maritime vers l'Inde par Vasco de Gama. Il relie Lisbonne et Sacavém à Montijo et Alcochete au sud.
Conçu pour résister à un tremblement de terre 4,5 fois plus puissant que celui de 1755 et à des vents atteignant 250 km/h, il est supporté par des pieux de 2,2 m et 1,7 m de diamètre et ses fondations s'enfoncent à 95 m en dessous du niveau de la mer. Du fait de la longueur du pont, la courbure de la Terre a dû être prise en compte dans le calcul de l'emplacement des piles : sans cela, une erreur d'un mètre serait apparue au bout du pont.

 

Nous arrivons à quelques mètres de la tour Vasco de Gama.

La tour Vasco de Gama (portugais : Torre Vasco da Gama) est une tour de 145 mètres de haut, située au bord du Tage. Elle est constituée d’une nacelle panoramique soutenue par une structure à treillis. Son nom fait référence à l’explorateur Vasco de Gama qui fut le premier européen à trouver la voie maritime vers les Indes en 1498

Tout au long de de petit voyage, nous pouvons admirer, en contrebas, les cafés et boutiques qui longent le Tage. Entre cette esplanade et le fleuve, juste sous les télécabines, une bande de terrain est aménagée en parcs .

Nous arrivons enfin à destination. Nous finirons notre voyage à pieds en parcourant les boutiques. Nous ferons un détour par un immense centre commercial. Arrivés à la gare routière, nous attendrons un petit peu notre bus.
Puis après trois quart d'heure de route, retour au camping pour prendre une bonne douche et au dodo !

La journée finie, même les clowns rentre à la maison !

Trois jours à Lisbonne, c'est bien, mais il en faudrait un peu plus pour tout visiter tellement cette ville est interressante. Demain, nous reprenons la route le long de la côte, vers le nord.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 11.4 Mo
20140610 Lisbonne 6.zip
 
Fichier : 9.3 Mo
20140610 Lisbonne 7.zip