De Lisbonne à Peniche


Mercredi 11 juin, il est 9h45 lorsque nous quittons Lisbonne. le temps est au beau fixz : déjà 19°.
Nous prenons la route du bord de mer et moins d'une demi-heure plus tard, nous arrivons à Sintra.
Sintra (anciennement Cintra)

située à 25 km au nord-ouest de Lisbonne, Sintra est juchée sur une montagne, entourée de forêts. Les maisons colorées, villas et palais sont noyés dans la fraîcheur de la verdure. La ville a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco et fut une source d’inspiration pour bon nombre d‘écrivains : Lord Byron, Andersen, Paul Morand… Le Palácio nacional de Sintra ou la Quinta da Regaleira valent le détour, ces deux palais sont impressionnants.

De nombreux monuments et palais sont visitables à Sintra, mais tous font partie du domaine privé et les prix des visites s'en ressentent :
Exemples de tarifs des visites par adulte:
Palácio da Pena : 14€ ; parque da Pena : 7.50€ ; Palácio Nacional de Sintra : 9.50€ ; Castelo dos Mouros : 7.50€ ; Parque e Palácio de Monserrate : 7.50€
Convento dos Capuchos : 6.50€, la liste est encore longue. Il y a aussi des tickets de regroupement : Pack 5 Parques e Palácios de Sintra : 34€.

Ces sommes sont à multiplier par deux pour nous. Devant ces prix abusifs, nous nous contenterons la visite du parc du château de Maures (Castelo dos Mouros).

 

le Castelo dos Mouros

Construit sur une butte rocheuse au 8e ou 9 e s., le château des Maures ne comporte plus qu'une enceinte crénelée épousant les escarpements du sommet et jalonnée par quatre tours carrées, ainsi que les ruines d'une chapelle romane. De la tour Royale, que l'on atteint par une série d'escaliers, on a une jolie vue aérienne sur Sintra et son palais, la côte atlantique et le château perché de la Pena.
Après avoir gravi la colline jusqu'au rempart, nous sommes redescendus au parking. Arrivés au camping-car, nous nous sommes écroulés, exténués.
Nous avons ensuite repris notre route vesr Mafra. Vers 13 heures : arrêt repas au bord de la route pour une petite heure, puis, nous repartons.
Vers 15 heures, nous nous arrêtons à Mafra. ou nous visitons le Palacio nacional.
Mafra
Mafra est réputée pour son immense Palais, couvent franciscain d'architecture baroque et néo-classique italianisant, dont on dit qu'il devait rivaliser par ses dimensions avec le palais de l'Escurial en Espagne, mais constituait aussi un défi à la puissance de Rome en imitant la résidence du Pape. Il fut édifié par le roi Jean V de Portugal, suite à un vœu fait en 1711 pour que la reine Marie-Anne d'Autriche lui donne une descendance. La naissance de la princesse Barbara de Braganza donna le signal de la construction.
Il a été classé comme Monument national en 1910. Ce Palais fait partie du réseau des résidences royales.
Le Palais national de Mafra (Palácio Nacional de Mafra)
Après cette visite, il est environ 16 heures, nous rejoignons notre véhicule pour reprendre notre route, direction Peniche.
Sur la route, nous nous arrêtons plusieurs fois pour admirer les magnifiques payages de ce beau pays.
Peniche
Nous arrivons à Peniche en fin d'après-midi. Nous cherchons une aire pour camping-cars, n'en trouvant pas, nous allons au camping municipal. Il est situé à environ cinq minutes du centre-ville, dans un domaine de 12,6 hectares et d'une capacité de 1800 personnes. Il est aussi placé à seulement 500m de la mer, entre deux des plus belles plages du comté.
Peniche est située sur une presqu’île, à 90 km au nord de Lisbonne. est le second port de pêche du Portugal (langoustes, thon, sardines) en même temps qu'un centre de constructions navales et de conserveries de poisson. Pour découvrir des coins sympathiques, il faut se diriger vers la périphérie de la ville pour y découvrir les superbes falaises rocheuses et les longues plages de sable fin. On découvre un littoral sauvage qui ressemble un peu à la Bretagne. Des restes de remparts et une puissante citadelle rappellent l'ancien rôle militaire de la cité. Un jardin public qui appelle à la flânerie, planté de palmiers, entoure l'office de tourisme. La cité s'efforce, depuis la fin du XIXe siècle, de redonner vie à son ancienne spécialité : les rendas (dentelles au fuseau).
Située sur le cap Carvoeiro, avec ses églises blanches typiques, Peniche a attiré les artistes et notamment le peintre français Maurice Boitel. La plage de Peniche est une des meilleures du Portugal pour la pratique du surf (elle a accueilli en octobre 2009 la compétition de surf Rip Curl Pro Search), du bodyboard

Nous nous installons au milieu d'autres CC, nous allons prendre une bonne douche. Comme il n'est pas trop tard, nous allons découvrir la plage qui n'est pas très éloignée. De retour au camping, nous dînons et allons nous coucher.
Au petit matin, nous découvrons l'immense camping. Nous sommes bien installés. La journée promet d'être belle. Après le déjeuner, nous nous préparons pour une grande balade, nous pensons aller jusqu'au cap Carvoeiro (Cabo Carvoeiro).
 
Nous partons donc à pieds, le soleil commence à taper. Nous traversons les quartiers modernes et au bout de 2 Km, nous arrivons à la porte de la vieille ville.
L’Ecole est située en plein centre ville, tout contre les murailles et l'office du tourisme, dans un splendide jardin.
Nous nous baladons un peu dans les ruelles et nous découvrons une "Escola de rendas". Curieux, nous entrons dans le bâtiment.
La Dentelle aux fuseaux de Peniche

C’est d’abord, une ressource financière d’appoint lorsque les récoltes et la pêche ne sont pas très bonnes. Il semble que c’est entre le XVIème et le XVIIème siècles que cet artisanat a pris son essor dans la région.
Au cours du XIXème siècle, la Dentellerie atteint son apogée artistique et technique avec, vers 1865, 8 ateliers familiaux où les enfants à partir de l’âge de 8 ans étaient initiés à cet art. Une école est alors créée qui met un point d’honneur au développement de dessins innovateurs et artistiques et d'une formation d’une excellente qualité.
Malgré l’industrialisation qui provoque une régression radicale de la production de cet art, aujourd’hui cet esprit perdure. Des cours se déroulent du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 avec plus de 50 élèves, majoritairement des retraitées.
Les dessins à la base de leur dentelles sont réalisé par l’une de leur professeur et sont uniques. L'Ecole participe à un grand nombre de foires d'Artisanat au Portugal mais également à l'étranger, comme en Espagne ou en Belgique. Elles réalisent des napperons, des sacs ou des bordures, dans la majorité des cas, pour offrir ou décorer leur maison.
La dentelle naît de l’entrelacement et des croisements des fuseaux.
Quatre fuseaux sont nécessaires pour effectuer l’élémentaire corde. Il faut une quarantaine de fuseaux et une cinquantaine d’épingles pour effectuer les modèles les plus courants. Un travail impressionnant ! Nous passons un bon moment à admirer ces artistes et à poser des questions auquelles elles se faisaient un plaisir de nous répondre en français pour certaines.
Après avoir fait un tour dans le centre ville, nous nous retrouvons face à la forteresse, à côté du port. Il est presque midi et l'activité est nulle.
La Forteresse de Peniche
C'était le point d'entrée par voie maritime en provenance du Portugal le plus important dans l'antiquité. Au cours de son existence elle a eu divers usages, comme servant de refuge pour les réfugiés Boers au début du XXe siècle, ou servir de prison pour les prisonniers politiques entre 1934 et 1974. Depuis 1984, elle héberge le Musée de la ville. L'accès à la Forteresse est gratuite. Elle vaut le détour, même si vous n'entrez pas dans le musée, car depuis la forteresse, vous aurez parmi les plus belles vues de toute la côte et de la plage Consolaçao. C'est une visite hautement recommandée.
Après la visite du fort et du musée qui retrace l'histoire de la ville, nous reprenons notre balade vers le cap Cavoeiro.
Séchage du poisson dans une rue de Peniche.
Sortis de la ville, nous arrivons sur la côte et découvrons un spectacle magnifique.
La côte bretonne au Portugal !
Nous arrivons au cap Carvoeiro avec le Farol do Cabo Carvoeiro (le phare) qui domine l'océan. Nous sommes à environ 3 Kms de la ville. Le spectacle y est toujours magnifique.
Il est 16h30, nous sommes partis depuis 10h30 et il serait temps de rentrer.
Nous coupons à travers la plaine et nous retrouvons à la périphérie de la ville.
Sur cette façade, un magnifique azulejos. Nous rejoignons ensuite, rapidement, le camping ou nous prenons une bonne douche réparatrice. Nous avons dû faire une dizaine de kilomètres sous le soleil. C'est bon pour la forme, mais quand même !
Après cette magnifique journée et une bonne nuit, nous reprenons notre route vers le nord.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 12Mo
20140611 Lisbonne a Peniche.zip
 
Fichier : 1.5 Mo
20140612 Peniche.zip