Découvrir Prague

La ville de Prague

Prague, la ville aux cent clochers, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est l’une des plus belles villes du monde.
Capitale de la République tchèque ; Prague abrite à ce titre le bureau du président de la république (au château de Prague), le siège du Sénat (au palais Wallenstein), de la chambre des députés (au palais Auersper), les différents ministères et les ambassades étrangères.
Au coeur de l'Europe ; Prague se trouve à 600 km environ de la mer Baltique, 700 km de la mer du Nord et 700 km de la mer Adriatique.
Elle est proche des autres grandes villes d'Europe centrale : Vienne est à 300 km, Bratislava à 320 km, Berlin à 350 km, Budapest à 550 km et Varsovie à 630 km. Paris est à 880 Km et il ne faut qu'une heure trente pour faire le voyage.

Il faut voir :
L’hôtel de ville de la Vieille Ville et sa célèbre horloge astronomique,
les ruelles sinueuses du quartier juif,
les cafés attrayants,
les boutiques,
les croisières sur la Vltava,
le pont Charles (splendide ouvrage gothique),
l’église Saint Nicolas dans le quartier de Malá Strana (la plus belle église baroque de Prague),
les jardins des palais (à l’abri des tumultes de la ville),
la colline de Petřín et sa tour d’observation (petite sœur de la tour Eiffel),
et aussi, le Château de Prague …

Chaque quartier de Prague a une ambiance particulière et un charme unique. Prague vous semblera être une ville changeante qui aime alterner les styles. Elle est à la fois romantique et agitée, ancienne et moderne, mais il s’agit surtout d’une ville cosmopolite, habituée à accueillir les étrangers.
Le fleuve Vltava (440Km) appelé aussi Moldau (nom allemand) traverse Prague sur une distance de 31 km. C'est un affluent de l'Elbe.
Dans Prague, on recense 18 ponts (au noms un peu compliqués). D’amont en aval : Závodu míru, Branický, Barrandovský, Železniční, Palackého, Jiráskův, Legií, Karlův, Mánesův, Čechův, Štefánikův, Hlávkův, Negrelliho viadukt, Libeňský, Holešovický železniční, Barikádníků, Holešovický tramvajový, Trojská lávka.
En 1992, le cœur historique de Prague a été inscrit sur la liste du patrimoine naturel et culturel mondial de l’UNESCO. Près de 2000 bâtiments sont inscrits sur la liste nationale des monuments immobiliers culturels pragois, dont 1440 se trouvent sur le territoire du patrimoine protégé. Les plus importants ont été classés Monuments culturels nationaux.

A savoir : Membre de l'Union Européenne depuis 2004, la République tchèque ne fait cependant pas encore partie de la zone euro et conserve donc la couronne tchèque créée en 1993 comme monnaie nationale. Les cartes de crédit  sont utilisées quasiment partout et l'on trouve de nombreux distributeurs dans le centre y compris bien sûr à l'aéroport de Prague. Pensez toutefois à voir avec votre banque les frais bancaires pratiqués à l’étranger.  L'Euro est parfois accepté, mais pas partout et, bien sûr, le change sera rarement intéressant. L'unité monétaire tchèque est la couronne tchèque. Son symbole, Kč (CZK) est l'abréviation de Koruna česká. Un Euro avoisine les 25 CZK.

Les principaux quartiers et les lieux à voir

Quartiers historiques

Staré město - Vieille Ville
Le charme du quartier de la Vieille Ville tient d'abord au caractère organique et irrégulier de sa structure largement  héritée du Moyen-Age, née au fil du temps et au gré des nécessités. Une invitation à flâner et à se perdre dans ses  ruelles et passages et visiter ses plus beaux monuments.

Malá Strana - Petit Côté
Malá Strana (le " petit côté " en tchèque) est la deuxième ville indépendante de Prague fondée  après la Vieille Ville.  Longtemps quartier de résidence privilégié de l’aristocratie, il a gardé de magnifiques palais entourés de jardins dans  un cadre aéré situé entre le fleuve, le grand parc de Petřín et la colline du château.

Hradčany - Quartier du château
Sur les hauteurs de la ville, le quartier de Hradčany semble inchangé depuis le 18è siècle. La quiétude et la  tranquillité qui y règnent sont surprenantes au centre d'une métropole moderne. S'y mèlent les modestes demeures des  artisans et domestiques de la cour et les beaux palais de la grande aristocratie attirée par ...

Josefov - Quartier juif
Le vieux quartier juif, rasé par une grande entreprise d'assainissement au tournant du 19è et du 20è siècle, n'existe  plus à proprement parler. On peut cependant y visiter les différentes synagogues historiques et le vieux cimetière juif.

Nové Město - Nouvelle ville
Au 14è siècle, l'aménagement de ce quartier par l'empereur Charles IV est le plus grand projet d'urbanisme d'Europe. Sa  structure d'ensemble et ses grands axes sont conservés jusqu'à nos jours. Les réalisations architecturales du tournant  des 19è et 20è siècle autour de la place Venceslas en font un vrai ...

Autour de Vyšehrad
Ici souffle l'esprit le plus romantique de Prague, où les mythes rattrapent les réalités historiques. On y a vu le  berceau de la nation tchèque, le siège des premiers souverain de Bohême. De l'esprit des légendes est né un site unique,  lieu de promenade particulièrement cher aux Pragois.

Zizkov et Vinohrady - Derrière le Musée National
Deux quartiers du 19è siècle à l’est de la Nouvelle ville, qui méritent largement une petite escapade : longtemps villes  indépendantes jouxtant Prague, Vinohrady la bourgeoise côtoie Žižkov la rouge à la population plus populaire et ouvrière,  désormais conquise par les artistes bohêmes et les étudiants.

Letná et Holešovice - Dans le méandre de la Vltava
Holešovice est situé au Nord de la Vieille Ville, dans un espace bien délimité dans le méandre de la Vltava encadré par  les deux parcs de Stromovka et Letná. Rattaché assez tardivement à la ville de Prague fin 19è, il mérite la visite pour  son bel ensemble architectural, ses collections muséales riches et la fraîcheur ...

Son histoire (simplifiée)

L'Antiquité :
Vers 200 avant JC, les Boïens, un peuple Celte, installe un campement au sud de l'actuelle ville de Prague. La région sera prise par les Marcomans, les Avars puis les Slaves.
Il est difficile de parler de la fondation de la ville mais le site est occupé depuis longtemps et des vestiges plus importants sont attestés dès le IXe siècle.

Le Moyen-Âge :
En 973, Prague devient un évêché. Des deux cotés des rives de la Vlatva des villes se développent reliées dès 1170 par un pont de pierre commandé par Vladislav II.
Sur la rive est, la vieille ville de Prague peuplée de Tchèque et de Juifs se développe et sur la rive ouest : Malá Strana ((en français « le petit côté ») est un quartier du centre de Prague, l'un des plus chargés en histoire avec Hradčany et Staré Město (la Vieille-Ville) qui l'encadrent respectivement à l'ouest et à l'est) est fondée en 1257 et accueille une forte communauté allemande.
Le roi de Bohême, futur empereur germanique Charles IV, fait construire le pont Charles, la cathédrale Saint-Guy et l'université. La ville connaît alors, au XIVe siècle, un développement sans précédent.
En 1355, Prague devient la capitale du Saint Empire romain germanique.
Jan Hus lance à Prague les débuts de la Réforme, sa mort en 1415 sur le bûcher marque le début des guerres hussites qui vont troubler la ville durant le XVe siècle, la ville passe alors sous domination slave.

La Renaissance :
Cependant en 1515, Prague repasse sous la domination des Habsbourg lorsque Anne Jagellon épouse Ferdinand d'Autriche. Prague est soumise malgré quelques révoltes sporadiques. Elle redeviendra capitale impériale sous le règne de Rodolphe II de 1583 à 1612.
En 1618, la défenestration de Prague (deux gouverneurs habsbourgeois sont jetés par les fenêtres du château) marque le début de la révolte de la noblesse tchèque protestante contre l'empire catholique. Cela deviendra une guerre européenne : la guerre de 30 ans.
Les armées tchèques sont défaites et de nombreux protestants sont contraints à l'exil. La paix de Prague est signée en 1635 entre l'empereur et certains princes protestants.
Prague sera mise à sac par les armées protestantes suédoises en 1648 peu avant le traité de Westphalie qui marquera la fin de la guerre de 30 ans. La ville connaît ensuite un siècle de prospérité et s'embellit de nombreux édifices baroques.

XVIIIe et XIXe :
En 1741, la guerre de succession d'Autriche marque le début de nouveaux troubles à Prague.
En 1784, la métropole royale de Prague naît de la fusion de Malá Strana, Hradčany de la vieille ville et de la nouvelle ville.
Au XIXe siècle, Prague s'agrandit et se modernise. La vie culturelle y est intense.

XXe siècle :
En 1918, Prague devient la capitale de la Tchécoslovaquie. Jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, c'est une période prospère pour Prague qui continue sa modernisation. La vie culturelle y est toujours intense et rayonne dans toute l'Europe, notamment avec le cubisme.
Les troupes d'Hitler entrent dans Prague dès mars 1939. La communauté juive est décimée mais la ville ne soufre pas des bombardements.
Le 9 mai 1945, l'armée rouge libère la ville. En 1948, les communistes obtiennent tous les pouvoirs après le coup de Prague.
En 1968, le Printemps de Prague, une révolte populaire, est écrasé par les tanks allemands.
En 1969, Prague devient la capitale de la République Socialiste tchèque. La ville connaît de nombreuses modernisations.
En 1990, la Révolution de Velours marque la fin de la période communiste, de nombreux symboles de la dictature sont détruits.
Le 1er janvier 1993, Prague devient la capitale de la République Tchèque et en 2000 elle est nommée capitale européenne de la culture.

Notre quartier général: L'Albatros
Situé à bord d'un bateau, sur la rivière Vltava, et à seulement quelques minutes à pied du pont Charles et de la place de la Vieille-Ville, l'établissement Botel Albatros propose des chambres élégantes recouvertes de panneaux de bois. Une connexion Wi-Fi gratuite est disponible à la réception et dans le restaurant.
Le restaurant sert une cuisine tchèque et internationale. On peut savourer un cocktail au bar, et en été, accéder à la terrasse.
Le Botel Albatros (Albatross) est situé à la lisière de la vieille ville de Prague. 10 minutes à pied suffisent pour rejoindre la place de la vieille ville.
Nous y avons passé quatre nuits très agéables. Tous les soirs, nous dinions au restaurant de l'hôtel, dans un cadre agréable avec un personnel très sympatique.
L'Albatros vu côté quai.
L'entrée principale.
Les coursives avec les chambres.
 
Vers l'accueil.   Le hall d'entrée et l'accueil.
Le restaurant.
Le salon, un p'tit whisky avant de passer à table.
Deux de nos serveuses si sympatiques.
Régulièrement, des mouettes et des canards nous rendent visite devant nos fenêtres.
De nos fenêtres, nous pouvons admirer l'autre rive du fleuve.
De là, nos avons sillonné une grande partie des rues avoisinantes.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 2.8 Mo
L'Albatros.zip