Promenades au fil des rues.

Se promener dans les rues de Prague est un enchantement. Pas un seul bâtiment qui n'attire l'oeil. De nombreux styles architecturaux sont représentés. Du matin, nous partions vers 9 heures, jusqu'au soir, il y a toujours autant de monde dans les rues, des touristes pour la plupart. De magnifiques boutiques parsèment le centre ville. Et partout des endroits ou se poser pour déguster une bonne bière ou manger un morceau.
La Maison municipale
Construit au début du XXe siècle, le plus imposant bâtiment Art Nouveau de Prague, présente une décoration exubérante et grandiose. Polyvalent, on y trouve deux restaurants et un café renommés, un bar américain, la grande salle de concert Smetana, et de nombreux salons d’apparat décorés par les plus grands artistes de l’époque.
La Tour poudrière
Il s’agit de l’un des monuments gothiques les plus imposants de Prague. Bâtie en 1475, la Tour poudrière constitue la porte d’entrée monumentale de la Vieille Ville qu’empruntaient autrefois les processions de couronnement des rois de Bohême. Elle doit son nom au fait qu’elle servit longtemps de dépôt de poudre à canon. Elle est encore aujourd’hui le point de départ de la Voie royale qui traverse la Vieille Ville pour remonter jusqu’au Château. Au sommet, la tour comporte une galerie située à 44 m de hauteur.

La Synagogue Klausen

La synagogue Klaus est une synagogue baroque de Prague, datant de 1694 et remaniée en 1884. Située dans l'ancien ghetto juif de la ville, Josefov, elle abrite une exposition consacrée aux traditions et coutumes juives.
Elle est située à l’entrée de l’ancien cimetière juif. Son nom vient du mot allemand klaus qui signifie petit bâtiment, qui est dérivé du latin claustrum. Klausen (pluriel de klaus) était le nom des trois plus petits bâtiments d’origine, que Moredehai Maisel, chef de la communauté juive de Prague, avait érigé en l’honneur de la visite de l’empereur Maximilien II dans le ghetto de Prague en 1573.
Après la destruction du Klausen original dans un incendie en 1689, des travaux sur l’actuelle synagogue Klaus ont été entrepris, et furent achevés en 1604. Une autre reconstruction de la synagogue eut lieu dans les années 1880.
La synagogue Klaus occupe une place importante dans l’histoire du quartier juif de Prague. Il s’agissait de la plus grande synagogue du ghetto et du siège des pompes funèbres de Prague.
Salle de concert Rudolfinum
Le Rudolfinum ouvre ses portes le 7 février 1885 comme complexe culturel comprenant des salles d'exposition et une salle de concert. C'est un cadeau de la caisse d'épargne tchèque (Česká spořitelna) à la ville de Prague et la nation tchèque à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation. Il doit son nom au prince héritier de l’Empire austro-hongrois, Rodolphe d'Autriche auquel il est dédié.
Le concours architectural qui a conduit à son édification a été remporté par les architectes Josef Zítek et Josef Schulz, auteurs, en 1881, du Théâtre national.
Dans l'entre-deux-guerres, le Rudolfinum sert au parlement tchécoslovaque de salle plénière. Une reconstruction générale a lieu entre 1990 et 1992.
C'est le s iège de l’Orchestre philharmonique de Prague.
Le Klementinum
Ancien collège jésuite qui servit de fer de lance à la reconquète catholique, le Klementinum est un immense complexe baroque au coeur de la Vieille Ville : autour des 4 cours s’ordonnent la bibliothèque nationale, deux églises et trois chapelles, des salles d’exposition et de concerts, ainsi que deux tours dont la célèbre tour astronomique.
Le palais de l'archevêque  
Situé sur la place Hradcanske (la place du château) , le palais de l'archevêque,
construit de 1562 à 1564, a été offert par Ferdinand Ier au premier archevêque qui revint à Prague après les guerres hussites. Après 1620, il devint un symbole du pouvoir de l'Eglise sur le pays. La façade Rococo est spectaculaire avec ses demi-colonnes, ses balcons, ses frontons et pilastres de Jan Josef Wirch au XVIIIe siècle.
Le palais Schwarzenberg
Le palais Schwarzenberg est très certainement le plus beau bâtiment de style Renaissance à Prague. Il fut construit entre 1545 et 1563 par l'architecte Agostino Galli sur le flanc sud de la place. Ses façades sont décorées de bossages à pointe de diamant et de sgraffites à la vénitienne noir et blanc. Après cinq ans de rénovation, le palais, désormais propriété de la Galerie nationale, abrite une superbe exposition consacrée au maniérisme et au baroque en Bohême.
 
Le Théâtre National de Prague (Národní divadlo)
Des trois maisons d’opéras que compte Prague (quatre avec la Nová Scéna), le Théâtre National est sans doute la plus emblématique. Financé par souscription, décoré par les meilleurs artistes de l’époque, détruit par un incendie deux mois après son inauguration en aout 1881, aussitôt reconstruit, il a pour les Tchèques valeur de symbole identitaire et culturel. C’est porté par cette histoire patriotique et par la splendeur du bâtiment, situé au pied de la Vlatva, face au Château, que l’on en franchit le seuil, inévitablement impressionné.
 
 
Promenades dans les quartiers, que de beaux bâtiments !  
Le moulin du Grand Prieur 
Le moulin du Grand Prieur (Velkopřevorský mlýn), muni d'une grande roue de bois qui plonge dans les eaux de la Čertovka (un bras de la Vltava), fut édifié entre 1597 et 1600, sous le règne de Rodolphe II. Un moulin s'élevait déjà sur la même parcelle au Moyen-Âge. Le nom du moulin renvoie aux premiers propriétaires du moulin, l'ordre des Chevaliers de Malte, dont la commanderie se trouvait tout près. Mais un vaste conflit juridique opposa bientôt l'ordre et la municipalité de *Malá Strana, alors indépendante, au sujet de la propriété du moulin, et dura plus d'un siècle. L'affaire alla si loin qu'en 1629, les habitants du quartier occupèrent manu militari le moulin. Ce n'est qu'en 1795, lorsque l'ordre revendit le moulin, que le conflit s'apaisa.

*Malá Strana (le " petit côté " en tchèque) est la deuxième ville indépendante de Prague fondée après la Vieille Ville. Longtemps quartier de résidence privilégié de l’aristocratie, il a gardé de magnifiques palais entourés de jardins dans un cadre aéré situé entre le fleuve, le grand parc de Petřín et la colline du château.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 6.4 Mo
Dans la ville.zip

Fichier : 3.6 Mo
Constructions.zip