Vacance 2012, Bretagne, Bretagne....

 
de Etables à la Pointe de la Torche, en passant par Quimper.

Après avoir repris notre route (tranquille), nous rencontrons un curieux équipage.
C'est le véhicule d'un artisan qui customize les voitures. Nous admirons la bête puis nous repartons.
Nous traversons les Monts d'Arrée. Nous nous arrêtons au Roc'h Trévezel ou nous pouvons voir le paysage jusqu'à l'orizon.
Les monts d'Arrée (Menez Are en breton), massif montagneux ancien de la Bretagne occidentale faisant partie du massif armoricain. Composés de roches sédimentaires et métamorphiques datant du Paléozoïque, ils marquaient la limite des évêchés de Cornouaille et de Léon. Leur paysage est très proche de ceux de l'Irlande et du Pays de Galles, avec ses rocs qui émergent de la végétation constituée principalement de landes, qui est typique de l'Argoat.
Les monts d'Arrée sont situés dans le département du Finistère. C'est le cœur même de la « Bretagne bretonnante » ou Basse-Bretagne (Breizh-Izel en breton) avec ses traditions, ses légendes, son écosystème préservé. Les monts d'Arrée font partie du parc naturel régional d'Armorique créé en 1969.
 
Roc'h Trevezel est le second point culminant de la partie bretonne du Massif armoricain dans les monts d'Arrée.
Il atteint 384 m d'altitude et offre un point de vue remarquable sur les paysages environnant, incluant des landes et de beaux restes de bocage breton.
 
 
Après avoir déjeuné, nous reprenons notre route. Nous passons par Pleyben ou nous nous arrêtons.
 
Pleyben

L'enclos paroissial, situé au centre de l'agglomération, est traditionnellement un domaine sacré pour l'habitant d'une commune bretonne. Chaque dimanche, il y retrouve ses proches... vivants comme morts. Cette institution est commune à toute la Bretagne, mais les monuments les plus remarquables aujourd'hui se situent entre Léon et Cornouaille.
L'enclos typique est constitué de quatre éléments indissociables : le cimetière, l'église, l'ossuaire et le calvaire. Cet ensemble est entouré d'un muretin de pierre ouvert par un portail bien souvent de belles dimensions.
La construction date des XVI ième et XVII ième siècles. Il a été complété au XVII ème (1690) par l'adjonction de la sacristie et l'édification de la porte monumentale dite " porte de la mort ". Le mur qui cerne l'ensemble a pour symbolique la séparation du monde des vivants de celui des morts. Il empêchait également les animaux de franchir le seuil de l'enceinte sacrée.
Le calvaire.
 
La façade et l'entrée principale à gauche.
 
Intérieur du porche de l'entrée principale.
 
La beauté de l'intérieur n'a rien à envier à celle de l'extérieur.
 
 

Ossuaire et Porte des morts.
Après avoir visité cette merveille, nous reprenons notre route.

Après avoir traversé la Bretagne du nord au sud-est, nous passons par Quimper et terminons notre route à la Pointe de la Torche, près de Pont-l'Abbé.
 
La pointe de la Torche (Beg an Dorchenn en breton) est une presqu'île naturelle située à l'extrémité sud-est de la baie d'Audierne,
sur la commune de Plomeur dans le pays Bigouden. Le site est un site naturel classé depuis 1965.
La Torche est un lieu très visité permettant les activités de sports de glisse et de voile.
Notamment le surf, le planche à voile, le kitesurf, le wave-ski, le bodyboard et le char à voile.
Il s'y pratique aussi la pêche au bar et aux poissons plats (sole, turbot, etc.)
 
 
 
Un parking gratuit pour les camping-cars est aménagé à 500m du bord de mer. Nous nous y installons pour la nuit.
Ce qui nous permet d'admirer, encore, un merveilleux coucher de soleil.
 
 
Il est l'heure de dormir, ce que nous faisons sans nous faire prier !
Demain, nous partons pour Sainte Marine, rejoindre Frédérique et toute sa petite famille.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
 
 
 
 
 
Fichier : 10Mo 
20120724 Etable - la Torche.zip