Vacances 2015 - nature, histoire et gastronomie
Saint-Cirq Lapopie

Nous sommes toujours le Mercredi 10 juin, nous nous sommes arrêtés sur la route pour déjeuner. Il est presque 14 heures lorsque nous arrivons à Saint-Cirq Lapopie. Dès que l'on aperçoit le village, on reste émerveillés.
Impossible de se garer dans le village, nous cherchons un parking pour camping-cars. Il y en a un en haut du village, dans les bois. Il est en travaux mais cela ne nous arrête pas. Nous nous installons à un endroit le plus plat possible, et partons par le petit chemin qui monte et redescend au village.
Saint-Cirq Lapopie



Il est vraisemblable que l'occupation de cet escarpement rocheux surplombant la rive gauche du Lot, face à un cirque de falaises, a tenté les hommes dès l'époque gallo-romaine. La terre de Saint-Cirq appartenait à la famille de Cardaillac. En 1229, Bertrand de Cardaillac rendit hommage à Raymond comte de Toulouse pour cette terre. Un de ses descendants, nommé lui aussi Bertrand, reçut en 1395 le château et la terre de Saint-Cirq. Il fut la source des barons de Cardaillac-Saint-Cirq.
Plus tard, trois familles se partagèrent la seigneurie. Cette triple seigneurie ne fut pas sans poser quelques problèmes lors de la croisade contre les Albigeois:
Les Cardaillac se rallièrent au comte de Toulouse, tandis que les La Popie et les Gourdon s'allièrent à Simon de Montfort.
En 1251, un des seigneurs, Bernard de Castelnau, fut condamné par l'inquisition à la prison perpétuelle pour avoir favorisé les hérétiques.
Pendant la guerre de Cent Ans, Hugues IV de Cardaillac se rangea dans le camp français. Il fut un grand technicien de l'artillerie.
En 1471, Louis XI fit démanteler le château de Raymond de Cardaillac qui avait pris parti contre lui en soutenant le duc de Berry dans la guerre du bien public. Le château fut reconstruit sous le règne de Charles VIII, qui accorda de grandes faveurs à Raymond de Cardaillac, en dédommagement des préjudices causés sous le règne de Louis XI.
La division entre seigneuries se reproduisit à l'époque des guerres de religion : un Cardaillac devint le chef des protestants du Languedoc, tandis qu'un Saint-Sulpice restait catholique. Amis cependant, ils s'entendirent pour interdire toute violence dans leur cité commune, mais en 1580, rompant la trêve, les huguenots s'emparèrent du château d'en haut, qu'Henri de Navarre fit démolir.
Le bourg médiéval de Saint-Cirq Lapopie, qui compte 13 monuments historiques est l’un des plus beaux villages de France. Accroché sur une falaise à 100 mètres au-dessus du Lot, Saint-Cirq Lapopie constitue l’un des sites majeurs de la vallée du Lot.
Chef-lieu de l’une des trois vicomtés du Quercy, Saint-Cirq Lapopie fut partagé au Moyen Âge entre plusieurs dynasties féodales dont les familles dominantes de Lapopie, de Gourdon et de Cardaillac. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort seigneurial et dominaient le village.
En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois ont été construites entre le XIIIe et XVIe siècles. Étroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes pentes.
Les rues, où s’ouvrent des arcades d’échoppes, conservent le souvenir des activités artisanales qui firent la richesse de Saint-Cirq. Peaussiers de la rue de la Pélissaria, chaudronniers de la rue de la Peyrolerie et surtout tourneurs sur bois ou roubinetaïres, dont les ateliers produisaient les moules à boutons, écuelles, gobelets et robinets de tonnellerie.
Nous arrivons à destination. Nous surplombons le village, la vue est magnifique. Nous parcourons les ruelles, toutes sont en pente, il y a beaucoup de petits commerces, surtout pour touristes. Le parcours est harassant car la chaleur est intense.
Après avoir fait un petit tour dans le village et être passé au syndicat d'initiative, nous reprenons le camping-car pour aller voir le chemin de halage. Nous avons du mal à le trouver car au niveau de la signalisation, c'est le désert absolu. Nous finissons par arriver au village de Bouziès (5Km par la route en corniche et les bois), où après avoir tourné en rond, nous trouvons enfin le chemin. Il n'y a qu'une dizaine de maisons et une petite route, mais aucune indication correcte.

Le chemin de halage :
Construit en 1845 par les hommes, il était utilisé par les chevaux afin de permettre aux gabares, chargées de marchandises locales, de remonter les courants en direction de Bordeaux.
Les produits chargés étaient plutôt des vins de Cahors, des prunes séchées mais également les productions des tourneurs sur bois et plus précisément des robinets de tonneaux à vin.
En 1926, le Lot est déclassé comme rivière navigable. Depuis, il a été réaménagé pour la navigation de plaisance en 1990.
Quand on pense que tout cela à été ceusé à la main !
En 1985, Daniel Monnier (sculpteur toulousain) entreprend la réalisation d'un bas-relief dans le flanc creusé du chemin de halage. Il y présente à sa manière l'environnement de la rivière, de sa faune, sa flore et ses fossiles.
On peut y lire cette inscription : "Une chose est sûre, avant que ce bas-relief ne s'effrite à nos pieds, j'ai quelques raisons de croire que les arrières petits-fils de ceux nés aujourd'hui, m'auront rejoint, étendus face au ciel".
Arrivés à l'écluse du Ganil après les 700 mètres du chemin de halage, nous faisons demi-tour et rejoignons le camping-car..
Ne sachant pas qu'il existe un autre parking à Saint-Cyr Lapopie où l'on peut passer la nuit (toujours la merveilleuse signalisation), nous décidons de retourner à Cahors. Nous retrouvons notre grand parking et y passons une excellente nuit.
Le lendemai, jeudi 11, nous quittons Cahors après avoir fait le complément d'eau, puis retour à Saint-Cyr. Nous souhaitons faire la croisière en gabarre sur le Lot. Pour cela, nous devons reprendre la route de Bouziès, y traverser le lot sur un pont en fer dont la largeur laisse 5 cm de marge de chaque côté des roues du camping-car. Passé le pont, on remonte le Lot par la D662 jusqu'à un autre pont, en pierre celui là. Une petite route en direction de Saint-Cirq Lapopie nous conduit à la base de loisir où nous arrivons vers 11 heures. Nous y trouvons enfin une zone aménagée pour camping-cars. Nous sommes au pieds du village, à environ 1Km, pour s'y rendre, il faudra grimper. Nous nous installons. Nous allons ensuite nous renseigner pour la croisière.
Le départ sera vers 13 heures. Nous retournons au camping-car pour déjeuner. Nous lézardons ensuite jusqu'à lheure dite et nous nous présentons au départ.
Autrefois utilisées pour convoyer des marchandises, les gabares transportent aujourd'hui tous ceux qui aiment voyager au fil de l'eau. Le "Comte de Lapopie" et le "Baron de Cardaillac", du nom d'anciens seigneurs de Saint Cirq Lapopie, ont été construites sur des plans identiques à ceux du XIXe siècle. A l'époque, des hommes puis des chevaux tiraient ces embarcations depuis le chemin de halage. Aujourd'hui, c'est un moteur hybride qui permet d'alterner mode électrique et mode thermique, plongeant ainsi les quelques 70 ou 75 passagers dans un silence total pour une immersion complète dans la Nature.

Construits en 2011 et 2013, ces deux gabares font la fierté de toute la vallée, rappelant l'histoire passionnante des Gabariers du Lot du XIXe siècle. Un livre a été écrit par Edouard Armand en 1872 relatant l'histoire vraie du "Meunier de Ganil". C'est cette même histoire qui vous est contée lors des croisières depuis Saint Cirq Lapopie, décrivant l'âge d'or des gabares.

    
Une petie heure au fil de l'eau.
Au bout de quelques minutes, nous arrivons à l'écluse de Saint-Cirq, située au pied de la falaise, sous le village.
Après avoir passé l'écluse et assisté à toutes les manœuvres, nous laissons derrière nous le village en surplomb.
Le Lot coule maintenant entre les falaises et les bois, c'est un spectacle magnifique.
Apès une demi heure de navigation, nous faisons demi-tour.
Sur la falaise on peut voir ce rocher appelé "la tête d'éléphant".
Après 55 minutes de dépaysement total, nous reprenons pieds sur terre. Retour au camping-car, petite pause et départ à nouveau pour le village. Cette fois, au lieu de descendre, il faut monter. Au passage, on peut admirer les gabarres qui continuent leurs va et viens.
Arrivés au village, nous apercevons, tout en bas, l'écluse que nous avions franchi tout à l'heure.
Nous passons par l'église
L'Eglise de Saint-Cirq Lapopie dédiée à Saint Cyr (origine du "Cirq" de Saint-Cirq Lapopie) et Sainte Julitte, sa mère. Il fut le martyr le plus jeune de la chrétienté (3 ans environ). C'est Saint Amadour qui en ramènera les reliques en France. L'église gothique qui fut édifiée à partir de 1522 a englobé l'ancienne église paroissiale romane. Celle-ci conserve les vestiges de son décor sculpté à feuille d'acanthe du XIIe siècle, ainsi que des fragments de peinture murales du XIIIe. Une des chapelles latérales de l'église est consacrée à Sainte Catherine, patronne des tourneurs sur bois. Près du portail, au pied du clocher fortifié, est conservée l'une des mesures de pierre qui règlementait la vente des grains sur le marché.
 
Nous montons ensuite sur le rocher.
C'est le point culminant du village de Saint-Cirq Lapopie. Sur ce rocher se trouvait autrefois un château fort dont on peut encore voir les soubassements. Un belvédère a été construit à la place, on y accède en passant devant l'office de tourisme et en grimpant quelques marches derrière l'église. Tout en haut on a une vue magnifique sur les toits du village mais aussi sur toute la vallée du Lot, le parc naturel régional des Causses et ses falaises de calcaire.
Après en avoir pris plein les yeux, il est temps de redescendre sur terre.
Nous attaquons la descente vers le camping-car, C'est plus facile que la montée et nous sommes vite arrivés. Nous allons passer la nuit ici. Nous aurons droit à la pluie jusqu'au matin.
 
Après une nuit bruyante (la pluie), nous nous préparons pour aller visiter la grotte de Pech Merle, à quelques kilomètres. Si vous passez dans le coin, venez visiter ce merveilleux village.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 5 Mo
20150611 St Cirq Lapopie 01.zip
Fichier : 6.3 Mo
20150611 St Cirq Lapopie 02.zip