Vacances 2015 - nature, histoire et gastronomie
Martel, train vapeur

Dimanche 21 juin, aujourd'hui, nous nous offrons un petit voyage en train à vapeur. Nous avons rendez-vous à 11 heures. Pour un voyage de 13 Km aller-retour, à plus de 80 mètres de haut en corniche, à la découverte de la Vallée de la Dordogne et de ses admirables panoramas. Durée estimée à 1 heure.
Le Truffadou

Un petit retour cinquante ans en arrière à bord d'un vrai train vapeur. Construite en 1880 et 1882, cette ancienne ligne de chemin de fer Bordeaux-Aurillac a été "déferrée" en 1914 afin de participer à l'effort d'armement pour la guerre. Elle a été refaite en 1918 avec du rail américain. Dans ces années-là, le train servait à l'expédition des truffes du marché de Martel (d'où son nom : Truffadou), l'un des plus importants de France. Grâce à des passionnés, on peut emprunter une partie très pittoresque de la ligne entre Martel et Saint-Denis-les-Martel : un voyage de 13 km aller-retour, à plus de 80 mètres de hauteur à la découverte de la vallée de la Dordogne, de ses admirables panoramas et de sa nouvelle gare. On peut admirerer le magnifique poste d'aiguillage en carton-pâte, un reste du film "Effroyables jardins" de Jean Becker tourné sur la ligne.
Nous arrivons en avance à la gare. Heureusement car il y a beaucoup de monde et il faut faire la queue (plus d'une demi-heure).

Sur le quai de la gare, c'est l'effervescence. Ici pas d'adieux, ni de bagages, les voyageurs en partance pour Saint-Denis-les-Martel, seront de retour dans seulement une 1h15. Le Truffadou crache, fume, siffle et s'ébranle. Petits et grands sont ravis. Les voilà partis pour une visite à flanc de falaise au dessus de la vallée de la Dordogne. Le Truffadou traverse un viaduc de 120 mètres et cinq tunnels, le tout avec une rampe de 20 pour 1000. Une halte est prévue à la cabane des Courtils. La particularité de ce parcours taillé dans la falaise de Mirandol est de compter de magnifiques points de vue et une forte concentration d'ouvrages d'art.

Notre machine est en cours de chauffe, comme elle à soif, on lui donne de l'eau.

Pour le voyage, nous sommes installés dans des wagons couverts, mais, ouverts. Quand nous arrivons, ils sont pratiquement vides, mais cela ne va pas durer.
C'est parti, nous passons devant le village de Martel.
premier tunnel.
Sortis du tunnel, nous découvrons la vallée de la Dordogne.


Halte de Mirandol.
Un premier arrêt pour admirer le paysage et prendre des photos. Ça, c'est sympa !

La sortie du tunnel de Mirandol.
Nous roulons jusqu'à la gare de Saint Denis les Martels, où le train doit s'arrêter et repartir dans l'autre sens. Ce qui veut dire que la locomotive sera devant le train et que nous recevrons toute la fumée.
A loin, le village de Floirac en Quercy.
Nous arrivons au point de retour.
Maintenant, la loco est devant.
Nous surplombons les petits villages en bas de la falaise.
Arrivée sur le viaduc des Courtils (115m de long et 35m de haut).
Le petit train s'arrête à la sortie du viaduc pour que l'on puisse descendre, admirer la vue et également se rafraîchir et acheter cartes postales et souvenirs.
La cabane des Courtils, petite boutique de souvenirs.   La fumée envahit les wagons.
Quelques wagonnets abandonnés.
Retour à Martel.
Nous passons au milieu de la collection de l'association.
Le mécanicien qui nous a conduit au cours de ce magnifique voyage.
Il est 11h30 lorsque nous retournons au camping-car.
C'est l'heure de déjeuner. Nous reprenons la route vers 13 heures en direction de Figeac.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 10.9 Mo
20150621 Martel.zip