Voyage en République Tchèque
Karlovy Vary, Teplice, Ostrov.

Nous arrivons en milieux d'après midi à Karlovy Vary. Nous nous installons sur un grand parking près de la gare et y passons la nuit.
carte


Karlovy Vary




Karlovy Vary (en tchèque) ou Carlsbad (en français) ou Karlsbad (en allemand) est une ville et une station thermale de la République tchèque. C'est le chef-lieu de la région du même nom. La ville doit son nom à Charles IV, qui visita le lieu dans les années 1370. Elle est célèbre pour ses sources d'eau chaude (12 sources principales et environ 300 secondaires), la plus grande et la plus chaude (73 °C) étant Vřídlo (en allemand : der Sprudel) et pour sa rivière à eau chaude, la Teplá qui se jette dans l'Ohře à cet endroit.
La légende de la ville raconte que le roi de Bohême et empereur Charles IV chassait un cerf dans la grande forêt des alentours. Étant acculé au bord d'une falaise, l'animal choisit de sauter dans le vide pour échapper aux chasseurs. À l'endroit où il fit son ultime bond, jaillit une source thermale, qui aurait soigné le chien de l'empereur blessé. Le roi s'aperçut ainsi de la richesse de la vallée et décida d'y fonder une ville
La gare ferroviaire et routière avec au fond, le grand parking.
Environ toutes les heures, il passe un train, généralement d'une voiture, heureusement très silencieux.

Promenade dans la ville.
Magnifiques alignements de constructions le long des rues de la ville, au bord de la Teplá.
Le marché.
En surplomb de la ville, le grand hôtel Impérial.
Sadová kolonáda (la Colonnade des Vergers)
Construite directement à côté de l´Institut thermal de l´Armée, elle est l´oeuvre des architectes viennois F. Fellner et H. Helmer (1881) et est constituée de colonnes préfabriquées en fonte. On y trouve la vasque de Hadí pramen (la Source du serpent).
Même si la colonnade telle que nous la connaissons aujourd'hui ne représente qu'une fraction de l'édifice d'origine datant de 1880, elle demeure un exemple important de l'architecture en fonte du XIXe siècle. Autrefois, à cet endroit, se dressait un pavillon d’exposition dont il ne reste plus aujourd’hui que la colonnade en fonte qui, sous sa structure magistralement réalisée, cache deux des sources magiques des environs.
Lundi 3, après avoir passé une bonne nuit, nous nous préparons et repartons pour la ville de Teplice à une centaine de kilomètres. Nous y arrivons vers midi.


carte


Teplice

La ville s'étend entre les deux petites chaînes de montagne Krušné hory (monts Métallifères) et České Středohoří (hauts-plateaux de Bohême centrale). Elle est depuis longtemps réputée pour ses sources thermales qui lui ont donné ses lettres de noblesse auprès de la bourgeoisie européenne au XIXe siècle et au début du XXe siècle. A cette époque, la cité accueille Chopin, Goethe, Beethoven, Wagner, Lisz t... On en est loin aujourd'hui ! Mais cette ville industrialisée tente de retrouver peu à peu son aura d'antan.
Krušnohorské divadlo (théatre)

Promenade dans les parcs et le centre ville.
Monumental et spacieux le Théâtre construit en 1921-1924 selon le projet de l’architecte de Dresde R. Bitzan, est le centre culturel clé de la ville thermale de Teplice.
 
La colonnade Bilinska.
La place du château de Teplice est la zone urbaine la plus ancienne et la mieux préservée de la région de Teplice. Et bien que la plupart des maisons contemporaines, à l'exception du château, des églises et des parcs, datent de la première moitié du XIXe siècle, on peut dire qu'elles sont originaires du Moyen Âge. Au centre de la place, la colonne de la Sainte Trinité.

Après la visite de la ville, nous reprenons notre route à la recherche d'un camping pour la nuit. Sur le GPS, nous en trouvons un dans la montgne, près de la frontière allemande. Nous décidons de nous y rendre. Problème, les GPS n'indiquent pas les altitudes et là, la route est un peu difficile à cause de montées. Nous arrivons enfin à destination Le camp se trouve dans une clairière au milieu d'une forêt de sapins. Nous avons une vue formidable sur les environs. Seul défaut, en tchéquie, on à pas les mêmes notions de ce qu'est un camping-car, malgré les critères annoncés (vidanges, électricité, etc ..) il faut se débrouiller avec les moyens du bord car rien (pratiquement) n'est prévu. Pour les douches, c'est style nordique, douche individuelle mais déshabillage dans la salle commune !

carte

autokemp pod cisarem - Ostrov 10,  TISÁ 403 36 

Le restaurant - Hôtel - Accueil.
Notre installation.
La fôret autour du camp.
 
Nous passons la nuit bien au chaud sous la couette.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 4.7 Mo
20180902 Karlovy Vary.zip
Fichier : 5.4 Mo
20180903 Teplice - Ostrov.zip