Voyage en République Tchèque
Mardi 4 et mercredi 5, carte Pragues (Praha)

Depuis 2016, nous n'y étions pas revenus et c'est avec le même plaisir que nous avons de nouveau déambulé dans cette magnifique ville.
En arrivant, nous allons directement au camping Džbán trouvé sur le GPS. Il n'est pas pensable de circuler en camping-car à Prague. Heureusement, celui-ci est bien aménagé et aussi bien désservi (métro, tramway). Nous nous installons et partons en ballade. La station de métro se trouve à environ 1/4 d'heure de marche. Nous sommes guidés par deux charmantes jeunes filles asiatiques qui se sont proposé de nous y conduire. Nous prenons le métro à la station Nádraží Veleslavín et après quelques difficultés pour obtenir les tickets (machines automatiques avec indications tout en tchèque), nous arrivons à la station Můstek, en plein centre ville.
A la sortie de la station, nous retrouvons la foule des touristes.
Les artistes de rue sont toujours là.
La police veille.
Le château.
Sur le pont Charles.
La Vltava (Moldau) et son balet d'embarcations de toutes sortes.
Hotel Bellevue, vu du pont.
Petit marché.
Un modèle rare, une Victory Vision Tour.
En attendant pour traverser.
Quand tu entends TitTitTit, cours, on ne sait jamais...
Bière = sourire.
Les tramways sont partout, et de tous les modèles.
Église Saint-Gilles (Kostel sv. Jiljí)
Cette église monumentale à trois nefs fut bâtie au XIVe siècle à l’emplacement d’une église romane. Elle fut offerte en 1625 à l’ordre des Dominicains, lesquels l’occupent encore de nos jours, tout comme le monastère attenant. Le bâtiment a été remanié dans le style baroque. On doit la fresque qui orne les intérieurs à . V. Reiner, l’un des plus grands peintres baroques de Bohême, dont la dépouille est conservée ici.
Eglise Saint-Sauveur (kostel Nejsvětějšího Salvátora)


Cette église est considérée comme l’un des monuments baroques les plus précieux de Prague. Elle fut autrefois la plus grande église de l’ordre des Jésuites en Bohême. Elle est actuellement occupée par la paroisse académique de l’Église latine, et des concerts d’orgue y ont également lieu. C’est ici que, dans les années 1780, Jakub Jan Ryba, compositeur d’une célèbre « Messe tchèque de Noël », a joué pendant plusieurs années de l’orgue, dont la partie centrale date de la moitié du XVIIe siècle.
Et pourquoi pas un petit Goulash !
Après ces deux jours merveilleux, à Pragues, demain,nous allons continuer notre périple.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 6.2 Mo
20180904 Ostrov - Prague 1.zip
Fichier : 3.8 Mo
20180904 Ostrov - Prague 2.zip
Fichier : 4 Mo
20180905 Prague.zip