Voyage en République Tchèque
Trenčín - Bojnice

Mardi 11 septembre, le temps de déjeuner et de nous préparer, nous reprenons la route en direction de Trenčín ou se trouve un magnifique château.

carte


Trenčín

Un incendie et des guerres ont détruit une grande partie des monuments historiques, mais quelques uns d'entre eux ont tout de même survécu, et, aujourd’hui des milliers de voyageurs viennent à Trenčín pour admirer ces beautés. Au centre de la ville se tyrouve la place Mierove Nam, où en 1712 on a érigé "la Colonne de la peste". Elle rappelle les événements tragiques du début du XVIIIe siècle, quand des centaines d’habitants ont péri au cours de l’épidémie.
La porte de la ville est le symbole de la vieille ville et a été construite en 1534. Non loin on peut voir la Synagogue. Le bâtiment est en cours de la restauration, le sanctuaire a été gravement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale et a longtemps demeuré à l’abandon. On ne réussira pas à récupérer la plupart des décorations architecturales et des vitraux, mais certains d’entre eux peuvent encore être sauvés.
Au sud de la place se trouve l’église Farsky, ce bâtiment magnifique représente la combinaison exceptionnelle de la Renaissance, du gothique et du baroque, puisque sa construction a duré quelques siècles. Mais le château de Trenčín reste toujours la curiosité principale. Dans ses salles on a ouvert le Musée historique, et la décoration de certaines chambres a été intégralement conservée depuis l’époque de la construction. C’est l’un des monuments historiques les plus importants de la Slovaquie.
La première mention de la ville remonte au IIe siècle, les Romains ont créé à cet endroit un camp fortifié appelé Leukaristos. Au début du XIe siècle à la place du camp, a été érigé une forteresse, dont le propriétaire était un seigneur féodal slovaque Máté Csák de Trenčín. Le nom de la ville vient de cette forteresse, qui a longtemps servi de point de défense principale de la Slovaquie. Au XVe siècle Trenčín a reçu le statut de "ville royale libre", elle n’a été annexé officiellement au territoire du pays que trois siècles plus tard.

Le château au dessus de la ville
Pour l'atteindre, il faut monter !
Le pilori.
 
 
Vue sur la ville.
La place Štúrovo námestie et la Synagogue.
Après la visite éprouvante de ce château, nous rejoignons les camping-car pour déjeuner. Après quoi, nous reprenons la route por nous rendre à Bojnice, à environ 70 Kms, où se trouve un autre château.

carte


Château de Bojnice

C'est l'un des plus beaux châteaux de Slovaquie. Mentionné pour la première fois au XIIe siècle, le château était alors en bois. Au XIIIe siècle il fut entièrement reconstruit en pierre. En 1643, il passe entre les mains de la famille Pálffy, à laquelle le château doit sa magnificence actuelle. Entre 1889 et 1910, John Francis Pálffy consacre une part considérable de sa fortune à embellir le château. L'architecte Joseph Hubert, connu pour son goût du néogothique, est le maître d'oeuvre de ces travaux. A la mort de John Francis Pálffy, le château passe dans le domaine de l'Etat. Ses embellissements successifs font de Bojnice le plus bel exemple de rénovation d'un château slovaque dans le style romantique du XIXe siècle. Les intérieurs du château affichent encore les décorations originales de la famille Pálffy, dont les portraits ornent les murs. On retiendra de la visite une belle chapelle aux magnifiques peintures murales du XIVe siècle, le jardin d'hiver, un incroyable salon oriental aux ornements arabisants et aux statuettes bouddhistes, la salle dorée aux plafonds incrustés de feuilles d'or ainsi que les grottes du château où coule une source qui a sculpté la roche et dans laquelle fut découvert le squelette d'un homme de Néandertal.
Un château de conte de fée.
On se sent tout petit.
Dans les douves, un chevreuil.

Vues de l'intérieur du château en vrac, la visite est commentée en slovaque, pas facile !
    Le plafond de la salle dorée.
Une cour intérieure.
    La chapelle.
Le puit.
Belle visite, un peu au pas de course. Beaucoup de marches et de couloirs. C'est le seul monument ou il a fallu payer pour prendre des photos (2€ par appareil)! Sinon le prix (7€ pour les anciens) est tout à fait correct.

Il est 16 heures lorsque nous quittons Bojnice.
Comme d'habitude, nous cherchons un endroit où passer la nuit. Nous en trouvons un à une quarantaine de kilomètres de distance. Seulement ce dont les GPS ne parlent pas, c'est la dénivellation pour y arriver. Nous avons mis plus d'une heure pour atteindre notre but. La route n'est pas large, les zig zag sans visibilité sont constants, nous sommes obligés de nous arrêter de temps en temps pour laisser passer les voitures et refroidir le moteur. Nous arrivons enfin au village, et là, c'est l'émerveillement. Nous sommes sur une plaine au milieu des bois et le village (en contrebas) est composé de magnifiques maisons aux façades peintes.

Nous nous installons sur le parking à l'entrée du village.

Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 8.3 Mo
20180911 Trencin - Bojnice1.zip
Fichier : 7.9 Mo
20180911 Trencin - Bojnice2.zip
Fichier : 7.6 Mo
20180911 Trencin - Bojnice3.zip