Voyage en République Tchèque
Český Krumlov - Prachatice

Nous arrivons à Český Krumlov vers 16h le 16 septembre et nous nous installons sur un grand parking près du centre ville. Nous allons faire un petit tour avant de passer la soirée. Au matin du 17, nous sommes obligés de déménager car le parking était réservé pour des forains. Nous trouvons un autre parking ou nous garer le tyemps de visiter la vieille ville.
carte


Český Krumlov


Étant restée quasiment intacte depuis, elle a conservé la disposition des rues typiques de l’urbanisme médiéval, ainsi que de nombreux édifices historiques, y compris des détails comme la forme des toitures, la décoration des façades Renaissance et baroques, les espaces voûtés ainsi que les aménagements et intérieurs d’origine.
Le château comporte des éléments gothiques, gothiques tardifs, Renaissance et baroques. Il est dominé par le hrádek gothique et sa tour circulaire. Il fut ensuite transformé en une résidence baroque avec l’adjonction d’un jardin, le pavillon d’été de Bellaire, un manège d’hiver, et un théâtre baroque exceptionnel datant de 1766. Latrán (habitations construites à l’est) et la ville elle-même comportent des ensembles intacts de maisons bourgeoises, les plus anciennes étant de style gothique tardif. Elles sont remarquables par leurs façades, aménagements intérieurs et détails décoratifs, particulièrement les plafonds Renaissance de bois sculpté. Český Krumlov connut par ailleurs un essor ecclésiastique considérable illustré par l’importante église Saint-Vitus du XVe siècle et les monastères des différents ordres prêcheurs et itinérants.
Sur les rives de la Vltava (Moldau), cette ville a été édifiée autour d'un château du XIIIe siècle comportant des éléments gothiques, renaissance et baroques. C'est un exemple exceptionnel de petite ville médiévale d'Europe centrale qui s'est développée paisiblement pendant cinq siècles, conservant ainsi un patrimoine architectural intact. Cette ville féodale, qui fut le centre d’un vaste domaine possédé par de puissantes familles nobles ayant joué un rôle important dans l’histoire politique, économique et culturelle de l’Europe centrale, fut fondée au Moyen Âge et connut des transformations à la Renaissance et lors de la période baroque.
Porte Budějovická brána
Côté extérieur
Côté intérieur, quartier Latrán
Latrán est le nom du quartier historique et de la principale rue qui le traverse. Il commence au niveau du pont de bois Lazebnický most et s’achève à la porte Budějovická brána. Ce quartier, le plus ancien des deux quartiers du centre historique actuel de la ville, se trouvait par le passé à l’extérieur. Il ne faisait en effet pas partie de ceux habités par les notables. Les maisons de Latrán abritaient essentiellement le personnel du château.
Promenades dans le quartier historique.
 
                        
 
 
 
 
Le château  
Le deuxième plus grand château en République tchèque fait partie des monuments les plus importants d'Europe centrale. La tour du château et le château en général dominent la ville. Le château fort gothique du XIIIe siècle avait été élargi au XIVe siècle. Au XVIe siècle il avait été reconstruit dans le style Renaissance. Aux XVIIe et XVIIIe siècles on l‘a réaménagé dans le style Baroque et Rococo. En plus des intérieurs du château, que l'on peut découvrir en choisissant un des deux itinéraires de visite, on peut voir une large gamme de spécialités comme la tour du château, symbole de la riche histoire et de la beauté de Český Krumlov, les jardins baroques du château datant du XVIIe siècle ou le théâtre baroque, un des mieux conservés au monde, qui représente l'art théâtral développé à l‘époque Baroque. Dans la première cour du château se trouve un musée lapidaire, dans lequel sont présentées les statues baroques originelles du château.
Depuis l'époque du règne des derniers Rožmberks, on y élève des ours. Près de la fosse, où ils vivent, ne s'arrêteront pas que les enfants.
Le Château surplombe ville.   Le pont du Château
Le passage ouvert relie deux cours du château ensemble..

La tour du Château.

La tour qui défendait le Château a été surélevée grâce à des galeries à arcades du plus bel effet. De style Renaissance, elle domine toute la ville dont elle est devenue le symbole. Son élégance, la richesse de ses ornements contrastent avec les hauts murs d'enceinte (40 m de hauteur) austères. On peut monter au sommet en utilisant un escalier en colimaçon assez difficile. Mais, arrivé en haut, on oublie tout tellement le spectacle est magnifique.
la Basilique Saint-Guy (Kostel svatého Víta)

La construction de l’église Saint-Guy débuta en 1340 sous la direction de l’architecte allemand Linhart d’Aldenberg pour être achevée après les guerres hussites et consacrée en 1439 par l’évêque de Passau, Nicolas.
                              
carte


Prachatice

Jadis, l'entrée de la ville était assurée par plusieurs portes, dont les restes ont été conservés. Il y a la porte Renaissance Pisecka qui faisait partie des fortifications construites au XIVe siècle.
L'une des plus anciennes voies commerciales était appelée le Sentier d'or. C'était un chemin médiéval menant de Passau, en Bavière, à Prachatice. Il était court mais d'une importance capitale pour la vie du pays, car, dans les pays tchèques, on n'extrayait le sel nulle part ailleurs. A l'origine, le Sentier d'or n'était qu'un chemin étroit, tout juste bon à être emprunté par des bêtes de somme, mais avec le développement du commerce, on l'a élargi pour le passage des voitures à cheval. Au soir, chargés de tonneaux de sel, des groupes de bêtes de somme quittaient Passau. A l'aube, ils franchissaient les profondes forêts du massif de la Sumava pour être accueillis au son des cornes d'appel retentissant du haut de la tour du château féodal de Kunzvart. Le premier relais était au village de Ceske Zleby. A peine abreuvés, les chevaux devaient se remettre en route, car il fallait arriver à la commune de Volary avant la fin de la journée. Les caravanes y étaient déjà impatiemment attendues par les habitants qui demandaient non seulement du sel, mais aussi des nouvelles du monde. A l'aube ils poursuivaient leur marche fatiguante jusqu'au terminus : Prachatice.
Prachatice a été fondée au début du XIVe siècle comme centre commercial. Cela grâce notamment à sa position de carrefour des peuples et des voies commerciales. Vers la fin du même siècle, le roi Venceslas IV a octroyé à la ville le privilège exclusif du commerce du sel, commerce qui a été à l'origine d'un enrichissement inouï et d'un épanouissement spectaculaire de la ville.
Le centre historique est le coeur de la ville figurant parmi les plus belles zones protégées, non seulement en Bohême du sud, mais aussi dans la République entière.
A gauche :
L'ancien hôtel de ville est un bâtiment de la Renaissance, l'un des joyaux de l'architecture de la Renaissance en République tchèque, situé dans l'angle sud-ouest de la place Velké (principale).
A droite :
Sur le côté supérieur de la place se trouve le nouvel hôtel de ville. Ce bâtiment, avec sa tour d'angle carrée, a été construit en 1903 dans le style de la nouvelle renaissance allemande et est le plus grand dominant de la Grande Place.

 

Eglise Saint Jacob (St Jacques)
patron des marchands et des commerçants

L'église porte une tour de 53 mètres de haut et constitue le trait dominant de Prachatice depuis plus d'un demi-millénaire. Elle a été achevée après près de deux cents ans de construction, en 1500 . La construction a commencé peu après la fondation de Prachatice, manifestement au début du XIVe siècle. C'est la période à partir de laquelle est conçu le presbytère, la partie la plus ancienne de l'église. En 2007-2009, les peintures murales dans le presbytère ont été révélés et progressivement restaurés. La plus ancienne des peintures date des années 1440 . Une partie de l'église est également la chapelle , consacrée à *Saint John N. Neumann en 1993 . La structure devait à l'origine comporter deux tours, mais une seule a finalement été achevée - cela aurait pu être intentionnel, afin de ne pas obstruer la vue depuis l'une des tours. La tour a changé d’apparence à plusieurs reprises au cours des siècles et son apparence actuelle est le résultat de réparations effectuées après l’incendie de 1832.. Plusieurs modifications ont été apportées aux plans de construction au cours de la construction de l'église, en partie à cause des nombreux incendies qui l'ont endommagée l'alors qu'elle n'était encore que partiellement construite.

* Saint John Nepomucene Neumann, né le 28 mars 1811 à Prachatice, et décédé le 5 janvier 1860 à Philadelphie, est un prêtre rédemptoriste, missionnaire aux États-Unis et quatrième évêque de Philadelphie de 1852 à 1860. Canonisé en 1977, il est le premier évêque américain à être porté sur les autels.


Nous quittons Prachatice vers 15h30, et prenons la directions de Plzen. Nous nous arrêtons à Pizec ou nous passerons la nuit.
Télécharger les séries avec plus de photos et en grand format
Fichier : 5.2 Mo
20180917 Cesky Crumlov - Prachatice 01.zip
Fichier : 6.3 Mo
20180917 Cesky Crumlov - Prachatice 02.zip
Fichier : 6.9 Mo
20180917 Cesky Crumlov - Prachatice 03.zip